AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ, ICI C'EST UN FORUM TEST !

Partagez | 
 

 i'll give you something big enough to tear your ass in two.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 20:57



oslo dit "kid" burroughs


surnoms : la plupart de ses connaissances le surnomment "kid", qui est entre autre son nom de créateur. seuls ses parents et ses amis proches l'appellent par son prénom, oslo. il prend d'ailleurs un malin plaisir à se présenter en tant que "kid" plutôt qu'en tant qu'oslo. ∞ ville de naissance : il est né à portland, dans l'oregon (états-unis). ∞ date de naissance : oslo est né le 24 mai, jour du canard selon wikipédia. hilarant, oui. ∞ âge : vingt-cinq ans, depuis peu. ∞ statut financier : (très) confortable. il gagne en moyenne 4000$ par mois. ∞ statut social : en partenariat domestique avec gibus, son chat roux. ∞ orientation sexuelle bisexuel, même s'il s'éprend de plus en plus de la gente masculine. ∞ métier/études : directeur de création pour une marque textile. il supervise le travail du directeur artistique et du concepteur-rédacteur. ∞ famille : ses parents sont mariés depuis plus de trente ans et vivent à portland, dans l'oregon. sa mère est assistante d'éducation en école maternelle et son père enseignant. il est fils unique et entretient de bonnes relations avec sa famille. ∞  signe particulier : il est accroché h24 à son téléphone portable et traîne son netbook partout avec lui. ∞ groupe : cop. ∞ avatar : will higginson.
this is who i am...
même si oslo assume sa bisexualité, il ne supporte pas ceux qui en font un outil de privilège. il a donc tendance à se montrer particulièrement cynique envers les individus qui revendiquent un peu trop fièrement leur préférence sexuelle. - oslo consacre tout son temps et toute son énergie à faire valoir la marque pour laquelle il travaille. il est donc constamment accroché à son smartphone et enchaîne allègrement les heures supplémentaires. - à défaut d'apprécier les tâches ménagères (il n'y a qu'à voir son appartement), oslo se montre particulièrement ordonné et pointilleux dans sa vie professionnelle. - c'est un piètre cuisinier ainsi qu'un  accroc à la caféine. il ne mange pas le matin, grignote à midi et s'enfile une boîte de conserve le soir. rien de bien équilibré en somme. - oslo est impatient, revêche, perfectionniste et tyrannique. il ne supporte pas que l'on conteste ses ordres ou que l'on contredise ses opinions sans arguments valables. c'est quelqu'un qui sait ce qu'il veut et qui ne recule devant rien pour l'obtenir. - en apparence détestable, oslo n'en demeure pas moins quelqu'un de fidèle avec ses amis, sa famille et quelques rares collègues dont il admire sincèrement le travail. - également juste, empathique, et lucide, oslo peut aussi bien se montrer tendre et protecteur avec les personnes qu'il aime, qu'exécrable et violent avec ceux qu'il ne porte pas franchement dans son cœur. - constamment sous pression, oslo n'a jamais pris le temps de se mettre en ménage. d'autant plus qu'il n'aime pas beaucoup que l'on change ses petites habitudes. en attendant de trouver la perle rare, il partage sa vie avec gibus, son chat. - sportif, oslo prend le temps de libérer certaines heures de son emploi du temps pour faire de l'exercice. natation, footing, musculation sont par exemple des activités qu'il s'impose pour garder la forme. il apprécie également le soccer, le skateboard, le snowboard, le basketball et le tennis.  

que pensez-vous du village gay ?
oslo s'est installé dans la ville il y a maintenant quatre ans après s'être engagé auprès d'une marque textile qui connait aujourd'hui son heure de gloire auprès des adolescents et jeunes adultes. contrairement aux apparences, il voit d'un très mauvais œil la volonté du maire de cultiver l'influence de la communauté homosexuelle à victoria. ceci dit, même s'il s'y oppose personnellement, il compte bien en tirer profit professionnellement.

pseudo : léo. ∞ prénom : lili. ∞ âge : bientôt 18. ∞ pays : france. ∞ comment as-tu connu le forum ? ziggy. ∞ comment le trouves-tu ? les membres sont canons, honhon. ∞ fréquence de connexion : en moyenne 5jrs/7. ∞ mot de la fin : prout.

Code:
WILL HIGGINSON[size=14][color=red]✘[/color][/size] "kid" o. burroughs
code by eylika (c)


Dernière édition par "Kid" O. Burroughs le 13.07.13 17:12, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 20:58



- Laisse-les croire ce qu’ils veulent. Laisse-les croire qu’on est seuls face à eux. Qu’on n’est que des égoïstes, des lâches, des allumés. Laisse-les croire qu’on est différents. Laisse-les croire que t’es mieux sans moi. Que j’te rends conne, superficielle. Que j’pourrie ta vie, que j’t’éloigne des autres. Laisse-les croire que tu vaux mieux que ça. Que moi. Que tout ce qu’on a vécu ensemble. Laisse-les croire que j’te mérite pas, que j’suis qu’un raté, que j’t’influence, que j’te manipule. Laisse-les croire ce qu’ils veulent. Laisse-les même cracher sur ma gueule. Laisse-les baigner dans leur frustration. Parce que c’est d’ça qu’il s’agit. D’la frustration. Et je sais que tu doutes. Je sais aussi que dans l’histoire, c’est toi qui a été le plus touchée. Et que même si j’le montre pas, même si j’ai l’air de m’en foutre royalement, ça m’emmerde quand même. Parce que j’ai vraiment pas envie que tu partes. J’ai pas envie que tu te retrouves face à des gens qui n’en n’ont rien à foutre de ta gueule. Face à des cons qui veulent juste nous séparer. Mais j’te fais confiance. J’pars du principe que tout ce qui s’est passé entre nous, c’est pas rien. J’pars du principe que tous nos fous-rires n’étaient pas faux. Que tous nos secrets n’étaient pas inventés. Et que tout ce qu’on a partagé ensemble restera gravé en nous. Parce que pour moi, tu vaux plus que n’importe qui. T’es celle avec qui je n’ai pas peur d’être honnête. T’es celle qui, et j’en ai la conviction, ne me laissera jamais tomber. Alors merde, j’te le répète : laisse-les croire ce qu’ils veulent. Mais surtout ne les crois pas. Ils ne te connaissent pas comme moi je te connais, et ils sont à des années lumières de savoir que t’es une fille géniale. Une fille unique. Une fille que j’aime plus que quiconque. Une fille qui est aujourd’hui la seule à pouvoir un jour me faire douter.
- Putain, Oslo. Putain.
Et elle les a cru. Et elle est partie.
Simplement. Stupidement.


Oslo Burroughs est né le 24 mai 1988 à Portland. Il est l'unique fils d'Agnes Burroughs, norvégienne d'origine, et de Philip Burroughs, natif de bend. Oslo tient son premier prénom de la ville où sa mère a grandi.Toute son enfance s'est déroulée au cœur des reliefs environnant Portland. Il a grandi entouré de toute sa famille avec qui il garde d'excellents rapports et a fait toutes ses études dans sa ville natale. Oslo se met pour la première fois en ménage à ses vingt ans avec une fille mais se sépare d'elle la veille de ses vingt et un ans. Il déménage quelques mois plus tard à Victoria suite à son engagement auprès d'une marque textile nouvelle.
Oslo explique son caractère revêche et sa volonté de tout contrôler par le fait que ses parents l'ont toujours laissé faire ce qu'il voulait sans lui imposer le moindre cadre ou la moindre limite. Il a conscience d'être la "bête noire" du bureau, mais s'en contre-fiche totalement. Son seul soucis, c'est que le travail soit correctement fait.

Il y avait ma mère, ma mère et son sourire, ma mère et ses longs cheveux blond, ma mère et son éternel regard inquiet. Il y avait mon père, mon père et ses idéaux révolutionnaires, sa bouteille d’alcool à la main, et son paquet de Marlboro. Il y avait notre maison, son immense cheminée en briques, son papier pain dégarni, sa baignoire carrée, son balcon en ruine. Il y avait Portland, Portland dont la beauté se voile toujours plus au fil des années. Il y avait les forêts. Il y avait les falaises, le lac, Bend, les campeurs, les touristes. Il y avait les innombrables métros de Portland. Les innombrables personnes qui affluaient de tous les côtés. Les innombrables regards plongés le vide. Les innombrables pas meurtris qui fracassaient le sol. (Un temps). Il y avait le lycée, les sorties nocturnes, les colles, les devoirs supplémentaires, les fêtes avec les amis, les premières expériences, les aveux, les premiers baisers, les premières claques. Il y avait les anniversaires, les fêtes de noël, les nouvels ans, les dîners en famille, les cadeaux, les reproches, les médisances. Il y avait les nuits passés avec des inconnus, les flirts superficiels, les petits amis éphémères. Il y avait les retrouvailles, les adieux, les faux-semblants. Il y avait l'Université, les crises de nerfs, les mauvais jours, les soirées étudiantes, les drogues, les examens. Il y avait les rendez-vous ratés, les beuveries du vendredi soir. Il y avait les cours, les sorties en ville. Il y avait les chiffres, les feuilles de comptabilité, les mécanismes économiques, les tableurs, les cours de management. Puis il y eut Victoria, le boulot, la lèche au patron, les rapports, les réunions. Il y avait les factures, les plaintes des voisins, les parties de jambe en l’air, les Dimanches après-midi à flemmarder, les étés à la plage, les hivers à Bend. Il y avait les piles de dossiers, les rencontres, les calculs, les prises de note, les cernes sous les yeux. [...] Il y en avait des milliers, des rituels comme ça.
Et quand on y pense, c'est tout une vie banalement résumée en un seul paragraphe.   
code by eylika (c)


Dernière édition par "Kid" O. Burroughs le 13.07.13 17:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 20:59

Tu veux bien m'envoyer ton pavé dans la gueule ? :hehe: :hum: :gosh: 
Mais quel canon, mais quel bon choix ! :wai: :gosh: :gosh: 
Bienvenue parmi nous bonasse ! :great: :humhum: :bril:
Et il faut que je te mpotte pour un lien entre canons. :siffle: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 21:22

AZY JE TE BEZ. (comme d'habitude.) JOTEM. (comme d'habitude.) T'ES BO (comme d'habitude.) JE VEUX UN LIEN DE DINGOUZE HEIN. (comme d'habitude.) :humhum: :coeur: :hehe: :hum: :sourcil: :hehey:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 21:34

pouaaaa, j'te retourne le compliment, bombasse ! on s'voit ça par mp hein :hehey: et merci au passage :mwaha: :hehe:
ziggy, mon minicul. :humhum: on va s'trouver un bon gros lien salace. :hehe: :hehey: :mwaha: :hum: 
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE
- sparkling unicorn -
avatar
I.D. CARD

crédit : class whore stuff
dc : gabriel, ian ~
skittles mangés : 372
orientation : homosexuel, gay.. choisissez votre mot.

hold me tight.

ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   11.07.13 23:00

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuue :trochou:
Bon courage pour ta fiche, pas mal ton avatar :haa: 
Si t'as des questions n'hésite pas :ahhh: 

_________________

MEMORIES DON'T GO. IT'S KILLING ME.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   12.07.13 7:29

Bienvenue I love you :bril: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   12.07.13 12:22

WOW QUEL CHOIX D'AVATAAAAAAAR :ahhh: :humhum: 
Bienvenue parmi nouuuus :rainbow: 
Et puis bon courage pour ta fichette ! :coeur: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   13.07.13 17:03

merci samuel et merci diako (j'te retourne le compliment :hehey:). putain lani, tu m'gardes un lien. c't'un ordre. (ou sinon j't'y oblige, t'façon. ) merci :hehe: :coeur: .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   13.07.13 18:06

ah, j'ai vraiment bien apprécié la lecture de ta fiche. c'est vrai que tu écris bien, damn. I love you j'trouve rien à redire, donc j'te balance dans les fiches validées, boss. on se revoit sur le terrain. :hanhan: 



Félicitations !


Bienvenue à Victoria ! Nous te remercions de ton inscription et nous sommes heureux de t'annoncer que tu es validé(e) et que tu peux désormais vivre ta vie pleinement ! Avant de commencer, il serait judicieux d'aller recenser le prénom et le nom de ton personnage dans cet endroit. Maintenant il est l'heure de commencer à construire ta vie en commençant par créer ta fiche de lien, tu peux aussi aller recenser ton métier, faire une demande de logement ou même te créer un petit scénario. Tu l'as compris, c'est maintenant que commence ta vie ! :trochou:

Et n'oublie pas de voter pour les top-sites toutes les deux heures ! :heros:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: i'll give you something big enough to tear your ass in two.   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'll give you something big enough to tear your ass in two.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Give Me Liberty of London Collection
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» Marilyn Monroe
» Give me moor
» poudre bronzante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GAYBACONSTRIPS. :: look into the mirror :: Nostalgie d'un Moment :: Archives des Présentations-
Sauter vers: