AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ, ICI C'EST UN FORUM TEST !

Partagez | 
 

 Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller   22.10.13 0:14



Morgan V. Muller


surnoms : Il n'en a pas, à vous de lui en trouver. ∞ ville de naissance : Paris ∞ date de naissance : 30juillet 1992 ∞ âge : 21ans ∞ statut fiancier : Normal ∞ statut social : Célibataire ∞ orientation sexuelle Totalement gay et s'assume ∞ métier/études : Vis aux crochets de son père ∞ famille : mère totalement folle à lier, père remarié. ∞  signe particulier : allergie aux agrumes ∞ groupe : The Cop ∞ avatar : Jamie Campbell Bower  
this is who i am...
¤ Il peut se montrer extrêmement timide le jour, et très entreprenant la nuit. ¤ Jaloux ¤ Possessif ¤ Égoïste ¤ Renfermé ¤ Vulgaire ¤ Fêtard ¤ Coureur de caleçon ¤ Dragueur ¤ Protecteur ¤ Blagueur ¤ Je-m’en-foutiste ¤ Rebelle ¤ Sa grande passion, ce sont les oiseaux. ¤ Il rêve de pouvoir voler comme eux et de devenir ornithologue. ¤ Ses oiseaux préférés sont le faucon pèlerin et le paon blanc. ¤ Il déteste les femmes (notamment à cause de son passé). ¤ Il boit régulièrement et fume plus que ce qu'il devrait, parfois quelques joins. ¤ Il possède plusieurs tatouages et piercings. ¤ Il a lui même dessiné ses tatouages avant d'aller se les faire tatouer. ¤ Il aime dessiner mais ne le fait que rarement. ¤ Il sait jouer un peu de guitare et de violon mais ne trouve pas la motivation pour apprendre plus. ¤ Par contre il sait bien jouer du piano, c'est pour le moment le seul instrument pour lequel il a eu la patience d'apprendre. ¤ Le seul sport qu'il accepte de pratiquer est la natation (hormis le sport de chambre). ¤ Il est allergique aux agrumes. ¤

que pensez-vous du village gay ?
Liberté. Voilà comme lui apparaît le village, une bouffée de liberté. Et surtout, un nouveau départ, un endroit pour recommencer de zéro, pour devenir quelqu'un d'autre, se détacher de son passé. Morgan veut juste recommencer sa vie et oublier tout ce qu'il a pu vivre. Il veut pouvoir se balader librement sans avoir à cacher sa sexualité, bien qu'il n'arrive pas vraiment à s'affirmer la plupart du temps, étant généralement un peu trop timide. Ce qui l'a également poussé à venir ici, c'est le fait qu'il n'était pas le seul homosexuel du village, mais aussi qu'il était bien loin de sa mère qui n'aurait jamais assez de courage pour venir le chercher ici. Ici, c'est liberté, sécurité et recommencer. Il espère seulement que cela pourrait, un jour, rimer avec bonheur et amour.

pseudo : Aoi ∞ prénom : Alexie ∞ âge : Mais..ça se demande pas à une fille ça ! ... Bon ok, 20ans. ∞ pays : Ma tête   ∞ comment as-tu connu le forum ? Par mon p'tit Haruu ♥ ∞ comment le trouves-tu ? Ca a l'air cool, j'vous prends en période d'essai à durée totalement indéterminée :ahhh:  ∞ fréquence de connexion : Souvent la semaine, pas souvent le weekend. ∞ personnage inventé ou scénario: Inventé. ∞ mot de la fin : J'vais tous vous rendre totalement chèvre mes p'tites nouilles ! :ohgosh: 

Code:
JAMIE CAMPBELL BOWER [size=13][color=red]✘[/color][/size] morgan v. muller
code by eylika (c)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller   22.10.13 0:17


the story of my life



Un enfant nommé Désir.

Les parents de Morgan se sont connus alors qu'ils étaient très jeunes. Ils vivaient tous les deux dans le même immeuble à Paris, leurs parents étaient voisins, et les deux gamins jouaient donc ensemble depuis toujours. Une amitié vraiment fusionnelle en est ressortie, si belle et si forte qu'elle est devenue de l'amour. Le père de Morgan était vraiment un très, très beau garçon. Ses parents et son entourage disaient de lui qu'il était comme le vin, qu'il se bonifiait avec l'âge. Et c'était vrai. On avait rarement vu si bel homme dans un quartier de classes moyennes. Alors évidemment, toutes les filles de son âge, plus vieilles et même les plus jeunes, étaient après lui pour avoir ses faveurs. Mais lui avait déjà choisi la femme avec qui il passerait le reste de sa vie. Ce serait sa meilleure amie d'enfance, celle qu'il pensait aimer de tout son être. Et pourtant, ce n'était pas la plus belle des femmes. Elle avait des rondeurs, pas le ventre le plus plat du monde, la peau très pâle, des cheveux pas très lisses et un peu secs naturellement, d'une couleur entre le marron et le noir. Les seuls atouts qu'elle avait étaient ses yeux d'un bleu très clair, ses lèvres fines et roses et un petit grain de beauté au coin des lèvres, tout ça rendait son visage mignon. Ce qui était le plus attirant chez elle, c'était surtout sa force, son courage et sa bonté. Elle avait eu une vie difficile qui avait fait d'elle une femme forte. Et c'est peut-être pour ça qu'il l'aimait.
Leur histoire commença donc très tôt. Après la fin de leurs études obligatoires, ils se trouvèrent chacun des petits boulots pour louer un studio à deux et démarrer leur vie, leurs parents les aidant également des deux côtés. Ils entamèrent des études, lui dans la médecine, et elle dans la comptabilité. Malgré les difficultés liées à leurs emplois du temps et à la charge de travail qu'ils avaient chacun de leur côté, ils parvenaient à trouver des moments à eux, des journées entières où ils ne faisaient rien d'autre qu'être ensemble. Ils goûtaient au bonheur qu'offrait l'amour. Néanmoins, après trois ans de médecin, le père de Morgan se prit de passion pour l'armée, et il continua ses études de médecine dans le domaine militaire. Il voulait s'engager, et c'est ce qu'il fit quand il eut enfin son diplôme. Il partit alors en mission dans divers endroits du monde et ne rentrait que peu à Paris où sa chère et tendre se languissait de lui. Ils ne se voyaient plus que quelques jours tous les deux, quatre ou six mois. Et pour deux personnes qui avaient vécu ensemble H24, le choc fut difficile, tant bien pour l'un que pour l'autre. Et pourtant, ils tenaient bon, leur amour les aidait. Bientôt, ils éprouvèrent le désir d'avoir une famille. Elle avait finit ses études et avait un travail bien payé, une situation plutôt stable. Alors, le peu de nuit qu'ils passèrent ensemble, ils essayèrent, en vain. Aucune de leur tentative ne fonctionna. Le fait de ne pas avoir d'enfant mettait leur amour à rude épreuve. Il n'avait rien qui les reliait vraiment hormis leurs sentiments, et avec l'éloignement ils avaient besoin de plus, de beaucoup plus. Un enfant aurait été parfait. Un enfant qui mit deux ans à arriver. Il était à l'autre bout du monde quand il apprit la nouvelle par lettre. Et quand il revint auprès d'elle, elle était enceinte de sept mois. Ils pensaient alors tous les deux que leur amour allait renaître de ses cendres, devenir aussi beau qu'au premier jour. S'ils avaient seulement su …


Il faut se rendre à l'évidence quand tout disparaît.

L'enfant était là, Morgan, un beau petit garçon dont le papa avait choisi le prénom. Il faisait le bonheur de ses parents, malgré la faible présence du père. Le petit garçon avait très vite compris que son papa ne pouvait pas rentrer à la maison tous les jours comme les papas de ses copains d'école. Alors il attendait avec impatience que sa mère lui lise ses lettres, ou de l'entendre au téléphone. Et quand il rentrait à la maison, Morgan demandait à ne pas aller à l'école pour rester avec son papa. Et on ne pouvait rien refuser à ses beaux yeux bleus. Les yeux de sa maman. Et Morgan ne se doutait pas de ce qui se passait entre ses parents. Non, il ne savait pas ce que sa mère ne lui lisait pas dans les lettres. Ce que son mari lui avait avoué... La passion n'était plus la même qu'au début. Pour son fils, il ferait semblant. Mais au fond, il ne l'aimait plus autant qu'avant et était tombé sous le charme d'une étrangère. Voilà plusieurs mois qu'il entretenait une relation avec cette femme qu'elle n'avait jamais vu et dont elle entendait seulement parler par lettres. Et elle voyait son amant revenir, l'embrasser pour faire semblant, la serrer dans ses bras pour de faux, dormir avec elle parce qu'il le fallait et non parce qu'il en avait envie, et aimer leur fils pour de vrai. Tout faire pour lui, uniquement lui. Ce garçon qui grandissait et qui ressemblait de plus en plus à son père. Non, il ne devait pas la laisser. Alors, elle tenta tout pour le faire rester avec elle. Elle lui avoua qu'elle était enceinte de lui, mais ils n'avaient pas fait l'amour depuis des mois. Elle le menaça de lui enlever Morgan, mais il savait qu'elle n'obtiendrait jamais la garde exclusive de l'enfant. Il comprenait peu à peu qu'elle devenait folle, et il prenait peur. Peur pour son enfant, qui restait avec elle des mois entiers sans qu'il ne puisse rien faire. Il voulait quitter l'armée, revenir en France pour son fils, mais il savait très bien qu'on ne peut pas se désengager comme ça. Durant ses absences, quand il appelait, elle continuait de faire comme si de rien n'était, de nier l'évidence, qu'il n'y avait plus rien entre eux. Tout avait disparu. Alors, il prit une décision radicale, pour lui comme pour elle et leur fils : il ne reviendrait jamais en France.


Quoi de plus cruel que de voler l'innocence de l'enfance ?

Elle avait attendu des jours, des semaines, des mois. Mais rien, aucune nouvelle. Il avait disparu, la laissant seule à jamais avec leur fils. Leur fils qu'il aimait tant, qu'il avait abandonné. Leur fils, Morgan, qui lui ressemblait tellement. Vous savez tous ce qui arrive souvent à des personnes folles d'amour, ces personnes prises d'une passion dévorante. Elles deviennent véritablement folles. Et c'est ce qui arriva à la mère de Morgan. Folle d'amour pour son amant perdu, elle s'enferma dans ses souvenirs heureux, se cloisonnant chez elle, refusant de voir qui que ce soit, gardant Morgan avec elle, le déscolarisant par la même occasion. Le petit garçon n'avait pas le droit de sortir de la maison. Il ne voyait plus ses amis et devenait vraiment triste. Alors il demanda à sa mère de jouer avec lui. Sa mère qui, dans son délire, se retrouva plongée en enfance avec celui qu'elle aimait. Les mois passèrent, puis les années. Sa mère l'avait rebaptisé Vladimir, le prénom de son père, pour que l'illusion soit encore plus réelle. Il grandissait, toujours aussi blond, comme son père, grand, blond et fin. Il ne connut rien de ce que les autres enfants ont connu. Juste les bras de sa mère, ses déclarations d'amour passionnées pour un homme qu'elle avait perdu depuis des années, ses mains parfois trop entreprenantes, allant caresser son corps là où elles n'auraient pas dû.
Serait elle allée plus loin dans sa folie ? Certainement, mais il est revenu à temps. Il ne pouvait se résoudre à abandonner son enfant. Alors il revint le chercher, n'ayant aucune difficulté à obtenir la garde du jeune homme de 16 ans. Il l'emmena loin de là, pour lui ré-apprendre à vivre, à lui montrer ce qu'était la vraie vie. Il reprit alors son véritable prénom, Morgan, et tenta de se reconstruire. Avoir des petites amies était hors de question pour lui. Il ne voulait plus jamais sentir les mains trop douces et trop amoureuses d'une femme sur son corps. Il apprit à jouer du piano pour s'exprimer à travers quelques mélodies qu'il créait ou improvisait. Il continua le dessin qu'il avait commencé à pratiquer dans sa prison. Et il se prit de passion pour les oiseaux, ces animal magnifiques qui ont la chance d'avoir un territoire sans limites. Une cage sans barreaux. Tout ce qu'il a toujours voulu. Il décida de commencer des études pour faire ornithologue. Mais il ne parvint jamais à reprendre les bancs de l'école malgré l'insistance de son père qui voulait à tout prix le faire revenir dans le droit chemin. Alors il commença à traîner, à boire et à fumer. Pour oublier son malheur. Parce que non, bien qu'il soit plus libre, il n'est toujours pas heureux.
code by eylika (c)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller   22.10.13 9:34


Félicitations !

Bienvenue à Victoria ! Merci de ton inscrition, et je suis heureux de t'annoncer que tu es validé, tu peux désormais vivre ta vie plainement. Pour info, j'ai trouvé ta fiche ton histoire ressemble à thriller quand on la lit, enfin dans certains aspects seulement, en tout cas, j'suis content de voir qu'il n'y a pas que mon Damon qui a eu des parents un peu - beaucoup - spaces ArrowAvant de commencer, il serait judicieux d'aller recenser le prénom et le nom de ton personnage dans cet endroit. Maintenant il est l'heure de commencer à construire ta vie en commençant par créer ta fiche de lien, tu peux aussi aller recenser ton métier, faire une demande de logement ou même te créer un petit scénario. Tu peux aussi faire ici des demandes de rp ! Tu l'as compris, c'est maintenant que commence ta vie ! Tu auras ta couleur quand un administrateur passera !

Et n'oublie pas de voter pour les top-sites toutes les deux heures !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tatoe moshi kimi ga sekai no hate ni itemo ima sugu ni mitsukeru yo - Morgan V. Muller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 Things I Hate About You
» Hate for Pain - Une Magnifique Collection de Godemichés à l'Étage (reprise)
» hate a demain
» Chaise haute Nano de Bloom
» Quel ergobaby ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GAYBACONSTRIPS. :: look into the mirror :: Nostalgie d'un Moment :: Archives des Présentations-
Sauter vers: