AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ, ICI C'EST UN FORUM TEST !

Partagez | 
 

 « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   28.06.14 19:16



Gabriel tremble, blottit dans la baignoire. Il déglutit et laisse le garçon avec les dessins prendre le gant dans sa main, souffle et referme les yeux, s'épuisant de nouveau. Lorsqu'il sent qu'on le touche, qu'on frotte sa peau, il se contracte en fronçant un peu les sourcils, déglutissant. Pourtant, il lui fait confiance. Il hoche faiblement de la tête et l'écoute, comprenant ce qu'il dit même si il n'arrive pas à lui répondre, les mots ne sortant pas. C'est trop difficile. « Hn.. M'ci.. » Il souffle et le laisse faire, gémissant quand il arrive au niveau de ses coupures, de ses cicatrices. Ca le pique. Il a les larmes aux yeux et déglutit, se laissant manipuler sans force, sans réaction. Le garçon n'a vraiment pas l'air de vouloir lui faire du mal, lui. Il gémit faiblement et hoche de la tête, rouvrant les yeux, grimaçant quand il doit rester assit. « Hn.. J'mal.. » Il déglutit et se nettoie légèrement l'entre jambe, en vitesse, avant de laisser retomber le gant dans l'eau, gémissant, crispé. A cause du savon sur ses coupures, ces dernières se remettent à saigner et lui font mal. Il gémit et se roule en boule dans la baignoire, lorsqu'Eden l'attrape par les aisselles. Il se crispe et se laisse faire, complètement trempé, ses cheveux trop longs lui tombant sur le visage.

Il ne voit pratiquement rien comme ça, et respire vite en poussant des petits gémissements plaintifs suite à la douleur dans son dos. Déglutissant, il hoche de la tête et la secoue un peu, les yeux ouverts mais pas si réactifs. Il souffle et se laisse sécher doucement, grimaçant et une fois reposé au sol, se roule en boule de nouveau, gémissant tout en enfilant lentement le bas, sans mettre le boxer. Il ne voit absolument où est ce qu'il doit mette ce vêtement ni à quoi il sert, alors il le laisse de côté et prend doucement le tee-shirt dans ses mains avant de l'enfiler, puis se roule en boule de nouveau et souffle, se laisse tomber sur le côté. Dans son dos, de petits taches rouge commencent à apparaître, ses coupures saignant toujours, et il ferme les yeux, serrant ses bras contre son corps. Il a froid, faim, et il a mal. Et, au fond de lui, il se demande si Eden saura l'aider.
CODE TOXIC GLAM




_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   30.06.14 16:13

you're like a kitten, kid.
Tu sais très bien qu'il a mal, il n'a pas besoin de te le dire pour que tu le saches. Avec toutes ses blessures, c'est normal qu'il ait mal. Mais tu ne peux pas faire autrement, d'ailleurs, il faudra désinfecter tout ça. Plus tard. Demain. Pour le moment, ce gamin a juste besoin de se reposer et d'avoir un bon repas. Tu détournes le regard, attendant qu'il s'habille. T'as pas spécialement envie de le regarder s'habiller, en fait. Tu attends un peu, puis te tournes vers lui, haussant un sourcil lorsque tu remarques qu'il n'a pas enfilé le boxer, mais ne dis rien. De toute façon, tu te focalises brusquement sur les marques qui commencent à apparaître sur le haut que tu lui as filé. Tu fronces les sourcils et passe un bras sur ses genoux, l'autre se calant dans son dos pour le porter. « Désolé si ça te fait mal … Je t’emmène dans la chambre, OK ? Après, faudra mettre des pansements et désinfecter tes plaies, ça saigne beaucoup. » Dis-tu en ouvrant la porte avec l'aide de ton pied. Tu l'emmènes dans la chambre d'amis et le pose délicatement sur le lit. « Bouge pas. J't'apporte un chocolat chaud et à manger. T'endors pas ... » Tu lui souris faiblement et ébouriffes ses cheveux avant de partir dans la cuisine. Tu lui prépares directement un chocolat chaud, prenant une tasse assez grande pour qu'il en ait beaucoup, puis la lui apportes après avoir commencé à faire chauffer du poulet et des frites. « Tiens … Bois ça en attendant que la nourriture arrive. » Lui annonces-tu en souriant faiblement. Il te fait un peu de la peine. Personne ne mérite de vivre à la rue. Et puis, il a l'air adorable ; pas méchant pour un sous. Tu le regardes attentivement en t'asseyant sur le lit, détaillant son visage un instant avant de te relever. « Je reviens dans dix minutes … Je te prépare une assiette, OK ? Bouge pas de là. Appelle-moi en criant si t'as besoin de quelque chose. » Lui dis-tu avant de repartir vers la cuisine pour terminer de faire à manger. Tu te demandes encore pourquoi tu as décidé de lui dire de venir chez toi. Peut-être parce que tu sais qu'il va finir par crever s'il reste dehors ? Il fait froid. Les gens n'ont pas l'air sympathique avec lui. Et puis … Il est jeune. Il a encore toute la vie devant lui. Tu ne comprends pas vraiment pourquoi personne n'a essayé de l'éduquer pour qu'il puisse se prendre en main tout seul. Tu souffles et prépares deux assiettes après avoir donner une cuisse de poulet à ton chien. Tu rejoins Gabriel dans la chambre en te mordant la lèvre inférieure. Tu entres doucement dans la pièce et inspires. « Eh gamin … C'est prêt ... » Dis-tu en le regardant.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   05.07.14 23:05



Gabriel reste étendu par terre après s'être habillé, roulé en boule de nouveau, tâchant le tee-shirt de son sang, le bain ayant ranimé les plaies qui se remettent à saigner. Il déglutit en gémissant et ferme fort les yeux, sentant la main d'Eden l'attraper sous les genoux, puis dans le dos. Il se tend vers l'arrière en gémissant, fermant fort les yeux en hochant de la tête. « Voui.. » Cependant, il se laisse porter et finit par se détendre légèrement, sentant le moelleux d'un lit se poser sous ses fesses. Il fronce le nez et rouvre doucement les yeux, regardant la pièce autour, hochant la tête à nouveau en l'écoutant parler bien qu'il ne le regarde pas, détaillant les environs. « Kay. » Il soupire quand Eden quitte la pièce et se traine hors du lit, se repliant dans un coin de la pièce en fermant les yeux, collant ses genoux à son torse. Il soupire de nouveau et se détend, sans dormir pour autant, croisant ses bras et posant son front entre eux, replié. Et la position lui fait du bien.

A côté, il entends les bruits dans la cuisine, fronçant les sourcils par moments sans bouger pour autant. Il sent l'odeur de la nourriture qui cuit, et son ventre se met à gargouiller bruyamment, le faisant grogner. Soudainement, le garçon revient dans la pièce, et Gabriel sursaute en relevant la tête vers lui, confus, avant de regarder la tasse et d'hocher la tête doucement, inspirant. Il tend la main et prend la tasse doucement, réchauffant ses mains, soupirant d'aise en refermant les yeux. Puis, sentant le regard du tatoué sur lui, il fronce le nez en rouvrant les yeux, soutenant son regard. Puis il repart brusquement, et Gabriel soupire en mettant sa langue dans la tasse, frissonnant. C'est bon. Il ferme les yeux et boit tout d'une traite, avant de poser la tasse vide devant lui, sur le sol. Il entends encore des bruits venant des pièces autour, et se remet à examiner les murs du regard avec curiosité. Eden revient de nouveau avec deux assiettes, et Gabriel tourne brusquement la tête vers lui en grognant d'impatience, ayant faim. Et l'odeur l'allèche déjà depuis un petit moment. Il déglutit et attend que l'assiette arrive devant lui pour se mettre à manger avec les mains, assez salement, s'en mettant partout. Mais il mange vite et avec faim, croquant même les os du poulet.




_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   16.07.14 16:01

Tu prépares à manger en vitesse, inquiet pour Gabriel. Ce gamin est un mystère et cela est tout à fait normal puisque tu viens à peine de le rencontrer. Il te semble perdu et totalement inoffensif. Il a l'air d'un chaton innocent. D'un gosse  n'ayant pas encore atteint son dixième anniversaire. Il est mignon. Mais peut-être un peu trop naïf. Faut-il réellement se montrer gentil pour pouvoir l'avoir dans ses filets ? Si c'est le cas, tu as peur pour lui. Et si t'avais fait semblant d'être une bonne personne pour le kidnapper ? Il n'y aurait vu que du feu et il n'aurait pu rien faire contre toi par la suite. Oui. Décidément, ce gamin est stupide. Ou il le semble, du moins. Finalement, tu le rejoins avec deux assiettes dans les mains. Tu poses la sienne devant lui en le regardant, intéressé. Il grogne d'impatience et tu te mets à sourire, légèrement amusé par sa réaction. Il doit avoir sacrément faim. « Fais attention … c'est très chaud … » Le préviens-tu avant de t'installer sur le lit pour commencer à manger doucement. Tu ne le regardes pas, il semble bien trop dans son monde. Alors, tu ne dis pas un mot, te contentant de lui jeter un simple coup d'oeil lorsque tu remarques qu'il a déjà terminé. Il en a foutu partout, en plus, l'abruti. Tu soupires et passes une main dans tes cheveux, dérouté. Il n'a pas dû être bien éduqué ; ou alors, il n'a aucun souvenir de ce que veut dire le mot « propreté ». Tu te redresses doucement. « Il y en a encore, si tu veux. Tu veux une autre assiette ? » Lui demandes-tu, voulant lui faire plaisir. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'il doit manger à sa faim. Ca t'fait de la peine, en effet. Il faudrait peut-être que quelqu'un le prenne avec lui pour l'aider à retrouver une vie normale. Pauvre gamin. Il ne doit même plus se souvenir des bons moments qu'il a dû passer avec sa famille. Sait-il ce qu c'est que Noël ? Un anniversaire ? Une fête en famille ? Le cinéma ? Les parcs d'attractions ? Non … Il ne doit rien connaître. Tu te mords la lèvre inférieure et te lèves, t'accroupissant face à lui pour prendre son assiette. « Mmh .. Et puis, si t'as faim dans la nuit, tu peux toujours venir me réveiller, j'te ferai à manger. T'es mon invité, alors c'est normal. Mais avant que t'ailles dormir, faut que je désinfecte tes blessures, Gabriel. » Annonces-tu en le regardant d'un air attristé. Tu sais qu'il va avoir mal, mais il faut qu'il passe par-là, pour que cela guérisse plus vite.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   16.07.14 16:12

Toujours assit dans le coin de la pièce, Gabriel grogne en mangeant avec rapidité l'assiette posée devant lui. Ce qu'il a faim. Il grogne en avalant chaque bouchée avec les mains, le regard dans le vide. Enfin, il a terminé. Pour bien tout finir, il lèche son assiette, puis la repose et regarde autour, en ayant sur le nez, sur les joues, sur les doigts et par terre bien entendu. Il cligne des yeux en fixant Eden. Chaud ? C'était bon surtout. Il secoue la tête et renifle bruyamment avant de le regarder, hochant vivement la tête. « Enco'e. » Il le regarde dans les yeux, plein d'espoir, espérant avoir encore un peu de nourriture avant d'aller dormir. Il le fixe et se gratte les cheveux, puis les bras, ceux-ci étant déjà éraflés à force de trop les gratter, bien que désormais le châtain n'ait presque plus d'ongles. Il déglutit et se lèche les lèvres, puis le regarde s'accroupir face à lui et fronce le nez en grognant un peu, hochant doucement la tête. Il le sait qu'il va devoir lui faire mal pour nettoyer, et il s'en fiche. Tant qu'il peut manger et dormir. Alors il gémit et prend l'assiette en la lui tendant, hochant de nouveau la tête. « T'plaît. Co'e. »

Le châtain soupire et se recule contre le mur en attendant sa nouvelle assiette, ramenant ses genoux contre son visage barbouillé de nourriture et il ferme les yeux, se balançant doucement d'avant en arrière, cherchant un peu de repos avant que sa nouvelle assiette n'arrive. Ce qu'il a faim. Son ventre grogne légèrement et Gabriel serre ses mains dessus en gémissant, faisant la moue, sourcils froncés. Il regarde la porte, attendant le retour du tatoué avec son assiette. Une fois qu'il mangera, il pourra nettoyer. Mais qu'il mange d'abord, il a trop faim, beaucoup trop faim. Alors il gémit, couinant presque et serre ses maigres doigts sur ses tibias.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   16.07.14 18:48

T'es assez mal à l'aise face à sa façon d'agir. Il n'est pas comme tout le monde. Tout simplement parce qu'il a passé plus de la moitié de sa vie dehors. C'est stupide. Il aurait pu avoir une vie meilleure. Cela t'attriste pour lui. Tu souris faiblement lorsqu'il te dit qu'il en veut encore. T'es plutôt content. D'autant plus qu'il vient de se montrer poli. Tu lui ébouriffes les cheveux et prends son assiette doucement. Il grogne, il fronce le nez, il hoche de la tête. Il est vraiment trop mignon. Tu craques complètement pour sa bouille d'enfant. Tu lui souris faiblement, puis te lèves, sortant doucement de la chambre pour aller le servir une deuxième fois. Tu le rejoins tout de suite après et pose l'assiette sur le sol une nouvelle fois avant de te redresser. « Je vais chercher de quoi désinfecter … Je te laisse manger tranquillement en attendant. » Dis-tu avant de sortir de la chambre, fermant la porte en voyant Zeus arrive, tout content. Tu souris et le prends dans tes bras. Il est encore tout petit. Il doit avoir cinq mois maintenant. Ce chiot est une pure merveille. Tu lui embrasses le museau tout en entrant dans la salle de bain, puis le reposes doucement pour attraper la boîte à pharmacie ainsi que des pansements. Tu te regardes dans la glace et te mords la lèvre inférieure. Tu inspires et retournes dans la chambre, entrant doucement, empêchant à Zeus de rentrer avec l'aide de ton pied, puis referme la porte derrière toi. « Voilà … Je suis désolé d'avance, Gabriel ... » Souffles-tu en t'approchant du lit. Tu t'assoies et tapotes le matelas. « Viens-là … Ca sera plus confortable ... » Annonces-tu en le regardant. « Faut aussi que t'enlèves ton haut pour que je m'occupe de ton dos … il saigne beaucoup. » Tu lui souris et le regardes. Il est vraiment trop mignon. Il a un visage de bébé et cela te fait sourire un peu plus. T'aurais bien envie de tirer ses joues, mais tu te retiens ; il pourrait peut-être avoir peur de ce geste.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.


Dernière édition par K. Zaeden Hemingway le 17.07.14 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   16.07.14 21:44

Gabriel le regarde partir avec l'assiette et fronce le nez en soupirant doucement, se frottant les yeux. Il se repose sans dormir, les yeux clos, inspirant doucement avant de le voir revenir. Il se redresse d'un coup et rouvre les yeux en grand, hochant vivement la tête avant de se pencher sur le sol pour tout manger en grognant, les fesses relevées à cause de ses genoux et de ses coudes à terre. Ce que c'est bon. Le plat réchauffe et comble son estomac si peu nourrit. Il finit toute l'assiette et la lèche encore, quand Eden revient dans la chambre. Froncant le nez, il se lèche les lèvres avant de le regarder et fronce le nez quand il tapote le matelas, fronçant les sourcils avant de secouer la tête. Il se rapproche à quatre pattes doucement et s'assoit devant lui, lui montrant son dos tout en le courbant, posant sa tête sur ses genoux. Là, il ferme les yeux et soupire, laissant tomber ses bras pour qu'il lui retire le tee-shirt, ne réagissant pas et refusant de grimper sur le lit. Avec un pan du tee-shirt, il s'essuie rapidement la bouche puis grogne, fixant la fenêtre, les murs, le laissant lui relever son tee-shirt pour le soigner. Il sait que ça fera mal, mais au moins, il a bien mangé et sait qu'il passera une bonne nuit dans un endroit sur, ou personne ne viendra lui faire mal au fesses. Ca le change tellement de la rue. « Hmph. F'mal l'dos. »

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   17.07.14 10:57

Tu soupires et le regardes faire. Il te semble si fragile que tu aurais presque peur de le toucher, de lui caresser les cheveux. Tu poses l'assiette sur le sol et sors de la chambre, attrapant Zeus qui semble d'humeur joueuse, sauf que tu n'as pas le temps de t'occuper de lui pour le moment. Il devrait pouvoir comprendre ; après tout, il est plutôt intelligent pour un chiot. Tu souris et embrasses le museau de ton chiot, puis prends la boîte à pharmacie avant de retourner dans la chambre où se troue Gabriel. Tu t'assois sur le lit et tapotes le matelas en regardant le jeune homme. Ce dernier fronce les sourcils et se rapproche de toi en marchant à quatre pattes, s'asseyant devant toi, sur le sol. Tu te mords la lèvre inférieure et le regarde. Il semble docile. Tu souffles et attrapes le bout de son tee-shirt pour le lui enlever en douceur. Il ne faut pas que tu te montres brusque ; il pourrait prendre peur. « C'est normal … Ça va passer ... » Dis-tu tout en ouvrant la boîte à pharmacie, sortant le produit désinfectant ainsi que des compresses. Il gardera des marques, t'en es sûr, mais cela ne t'étonnes pas. Après tout, il vit à la rue ; son corps ne peut pas être aussi parfait que celui d'un homme ayant toujours vécu dans le luxe. Il ne peut pas être comme toi. Tu déglutis et verse du produit sur une compresse avant de passer sur les plaies présentes sur son dos. « Serre les dents … Tu vas ressentir ces picotements pendant environ dix minutes … Je pense ... » Souffles-tu, inquiet. Tu ne sais même pas pourquoi tu ressens autant d'inquiétude à son égard. C'est comme ça, c'est tout. Il est trop mignon pour qu'on ne veuille pas prendre soin de lui. Tu ne comprends pas les gens qui lui font du mal. Qui voudrait le blesser ? Seulement les personnes malsaines, sûrement. Peut-être les gangs de la ville ? Ou de simples voyous ? Bande de cons. T'aimerais les trouver pour les faire regretter. Tu détestes l'injustice ; cela te met hors de toi. Tu t'occupes de son dos doucement, sachant très bien qu'il doit avoir assez mal. Tu ne sais pas vraiment s'il va pouvoir supporter la douleur très longtemps.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   20.07.14 11:51

Il a terminé de manger lorsqu'Eden rentre dans la chambre, le visage entre plus crasseux que la première fois, mais le ventre plein. Il cligne des yeux et ses sourcils se froncent quand il doit s'approcher, mais il le fait docilement, courbant le dos tout en fermant les yeux. Il sent le tee-shirt quitter son corps et se crispe légèrement, faisant la moue, résigné. Ce n'est pas le genre de douleur qu'il subit habituellement, mais celle-ci fera mal, bien que moindre. Enfin, la compresse alcoolisée touche sa peau, et il gémit sous la douleur en se contractant entièrement, frémissant, les traits tirés. L'homme tatoué continue, appuyant sur chaque blessure, faisant serrer les dents du plus jeune. La tête lui tourne, il gémit et se crispe un peu plus en haletant, le laissant faire, tressautant par moments sous la douleur. Entre ses dents, des mots anglais sans véritable signification fusent, à voix basse, presque inaudibles parmi ses gémissements. Sa vue se trouble, alors il ferme les yeux en serrant ses maigres doigts autour de ses mollets, et doucement, il sent sa tête devenir lourde pour chuter durement sur le sol, évanouit. Cela ne dure que quelques secondes, mais assez pour que le tatoué derrière lui ai terminé de le désinfecter. Il lâche un hoquet et garde les yeux clos, la tête sur le sol, sentant cette dernière lui brûler comme si on venait de le frapper à sang. Il a mal, il a mal au dos, entre les fesses, à la tête. Il se sent horriblement mal. Se recroquevillant par terre, il gémit, les larmes se mettant à couler sur ses joues. Une fois encore, il se demande au fond de lui ce qu'il a fait pour mériter ça.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   21.07.14 18:11

Tu sais très bien ô combien il doit avoir mal. T'es déjà passé par-là de nombreuses fois après t'être battu avec des abrutis. Tu sais que ce n'est pas agréable et que le picotement reste pendant environ dix minutes le temps qu'il fasse effet et qu'il imprègne bien la blessure. Alors, tu te mords la lèvre et t'excuses, parce que ce sont les seules choses que tu peux faire. Tu le soignes, prenant ton temps pour bien faire, même si tu sais qu'ainsi, il souffre plus qu'il ne le devrait. Il tressaute, il gémit, il se recroqueville sur lui-même et toi, tu continues de désinfecter ses plaies. Le pauvre. Il doit vivre tellement de mauvaises choses et il reste pourtant gentil et mignon. Il ne mérite pas de vivre autant de calvaires. Tu te crispes lorsqu'il tombe au sol et tentes de le rattraper, mais sa tête frappe contre le sol et tu déglutis. Tu termines en vitesses de le soigner, inquiet. Il ne bouge plus. Est-ce qu'il s'est évanouie ? Il pleure. Tu déglutis et bande son dos et son torse avec douceur pour ne pas qu'il mettre du sang partout, puis le porte doucement, le posant sur le lit. « Eh … pardon … C'est terminé … ça va aller mieux maintenant, ok ? » Tu lui caresses la joue, puis regarde sa tête. Heureusement, il ne s'est pas ouvert, mais demain, il aura sûrement un bleu. Tu te mords la lèvre et le regardes dans les yeux. « T'as mal à la tête je parie … tu veux quelque chose pour que ça passe ? Je peux mettre de la glace dessus et te donner un médicament pour que tu n'es plus mal … » Annonces-tu en lui souriant tristement. Il est tellement mignon. On dirait un gosse paumé. Ou carrément un chaton abandonné, comme tu te disais quelques secondes après lui avoir parlé pour la première fois. Tu te redresses doucement et inspires, te massant la nuque. « Après ça, tu pourras dormir … Ça devrait aller mieux ... » Dis-tu en le regardant. Tu entends Zeus couiner derrière la porte. Il sent peut-être la douleur de Gabriel ? Tu déglutis et ranges le désinfectant ainsi que les compresses non utilisées dans la boîte à pharmacie.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   08.08.14 18:22

Lorsqu'il reprend connaissance, Gabriel gémit faiblement en gardant les yeux clos, le corps tremblant et les larmes roulant sur ses joues. Il a encore plus mal qu'avant. Il hoquète et sanglote, les poings serrés tant il a mal a la tête et au dos. Il sent le tee-shirt revenir sur son corps, puis l'homme le porter pour le poser sur cet endroit trop moelleux où il s'enfonce. Fronçant le nez, Gabriel essuie ses larmes et renifle en le regardant, frissonnant quand il sent la main du tatoué sur sa joue et recule légèrement la tête en fronçant les sourcils, méfiant tout de même. Un quoi ? Médicament ? Il souffle et ramène ses genoux contre son torse en le fixant, avant de regarder autour de lui, puis de le fixer a nouveau. «  Hm. Kay. » Il déglutit et se mord la lèvre avant de fermer légèrement les yeux, restant dans la même position, attendant que l'autre sorte pour retourner par terre.

Cependant, il entends du bruit derrière la porte et sursaute en reculant vivement au bout du lit, les yeux écarquillés, ayant reconnu ce bruit entre milles. Il plaque ses mains sur ses oreilles et gémit plus fort en fermant les yeux brusquement, respirant vite, le corps contracté comme jamais. Il avait tord, ce mec là, Eden, il va lui faire du mal avec son monstre à quatre pattes. Il va lui faire du mal comme les autres qui ont un monstre de ce genre, il a reconnu le bruit. Il se remet à pleurer et descend du lit pour se lover contre le mur, recroquevillé, le corps tremblant totalement. Pour un peu, il hurlerait qu'il ne veut pas.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   09.08.14 18:34

Ce gamin te stresse énormément. Si bien que lorsque Zeus commence à aboyer, tu préfères le virer pour pouvoir sortir. Et s'il a peur des chiens ? Cela est peu probable, puisqu'il vit dans la rue ; il doit être habitué aux animaux. En fait, tu n'en sais rien et tu préfères ne pas le savoir. Tu ne veux ni l'effrayer, ni lui faire de mal. Tu soupires et regardes la boîte à pharmacie avant de la ranger dans la salle de bain, t'accroupissant pour caresser Zeus et lui dire de se calmer. Il jappe en te fixant de ses yeux amusés. Il a sûrement dû sentir Gabriel. Il pense peut-être que c'est un ami. D'habitude, tes potes jouent avec lui. Tu soupires et te redresses avant de retourner dans la chambre, inquiet. Ton chien reste à sa place comme tu le lui as ordonné, tandis que tu refermes la porte derrière toi. Gabriel semble complètement apeuré. Tu écarquilles les yeux en le voyant recroquevillé au bout du lit. Il tremble et respire vite. Tu déglutis et t'approches doucement. « E-eh … Gabriel … ça ne va pas ? » Tu regardes autour, mais ne voit rien de bizarre. Peut-être qu'il a juste un coup de stress ? Tu souffles et t'assois à l'autre bout du lit en le regardant tristement. « J'te fais peur ? T'sais … J't'ai dit que j'te f'rai aucun mal, hein … C'était pas un mensonge. J'suis là pour t'aider ... » Dis-tu en baissant les yeux te sentant mal. « J'pouvais pas juste te laisser à la rue … T'es trop jeune pour vivre un enfer pareil … et puis, t'avais l'air vraiment mal … » Tu déglutis une nouvelle fois et passes une main tremblante dans tes cheveux pour les remettre en place. Tu te mords la lèvre inférieure, puis tournes la tête vers le jeune homme. Tu l'effraies vraiment ? Il doit être complètement traumatisé pour agir ainsi. Cela ne te choque pas vraiment. Après tout, les gens sont dégueulasses et cons. Combien de corps lui sont-ils passés dessus sans son accord ? Tu clignes des yeux pour enlever les larmes. Pas b'soin d'chialer comme une fillette même si cela te touche. De toute façon, tu ne devrais pas être touché. Ce gamin ne peut pas rester chez toi. Il est trop perturbé, trop … trop lui, quoi. Tu n'serais pas souvent là et – putain pourquoi tu penses à le garder chez toi ? T'es complètement stupide. Tu soupires et te redresses. « Je – J'vais te laisser, OK ? Si … Si j'suis pas dans la même pièce que toi, t'auras peut-être moins peur ... » Dis-tu tout en te levant. Tu ne veux pas qu'il se sente mal à l'aise ou en danger. Il est en sécurité ici ; chez toi.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   30.08.14 17:02

Hoquetant doucement, Gabriel peut sentir l'odeur du chien, partout, l'odeur de cet animal qui fait autant de mal qu'un homme. Il gémit, roulé en boule. Il déteste ce lit, cette chambre. Il veut aller par terre, mais il sait que l'homme le remettra sur le lit encore une fois. Gémissant, il se crispe et secoue la tête quand l'homme s'approche de lui. Non, ça ne va pas. Pourquoi ça irait ? Il vit à la rue, il souffre et il y a un monstre derrière la porte. Il sent le lit bouger quand l'homme s'assoit, et se met à le fixer, haletant. «  N-non.. J-J'sais.. Z'êtes p'm'sieur. » (non, je sais, vous n'êtes pas un monsieur ~) Il déglutit et ferme les yeux fortement avant de fixer les draps du lit, toujours roulé en boule, tremblant totalement. Il a mal, mais la douleur est plus morale que physique. Doucement, le châtain relève les yeux vers le tatoué, apercevant des larmes aux creux de ses yeux qui disparaissent aussitôt. Il pleure ? Pourquoi il pleure ? Il ne comprends pas et fronce les sourcils en le regardant, soufflant.

Il se lève et Gabriel penche la tête en se calmant légèrement, le regardant faire. Il déglutit puis hausse doucement les épaules. « Dodo.. » Il est fatigué, et il voudrait dormir. Mais il se moque si l'homme reste là, ou non. Tant qu'il peut dormir par terre. Doucement, il se laisse tomber du lit pour atterrir sur les fesses et se déplace à quatre pattes dans ce petit coin de la chambre, se roulant en boule, puis il ferme les yeux et pousse un long soupir. « T'fais p'peur. J'veux p'l'monst'e tout. » (tu fais pas peur, je ne veux pas le monstre, c'est tout ~) Il baille légèrement avant de se laisser tomber sur le côté, toujours recroquevillé, son souffle se calmant légèrement.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   10.09.14 19:33

C'est horrible de ne pas savoir comment agir avec quelqu'un. Toi qui a l'habitude de savoir comment agir dans toute circonstance, te voilà bien perdu. Tu te mords la lèvre et regardes le jeune homme tristement. Il te fait de la peine, quand même. Vivre tout seul. Dehors. Dans le froid. Sans nourriture. Cela doit être horrible. Tu pourrais presque en pleurer. Et t'as d'ailleurs failli te mettre à chialer comme une gronzesse. Cette histoire te touche un peu trop. Tu ne devrais pas. C'est comme ça qu'on s'attache. C'est comme ça qu'on commence à vouloir prendre soin de quelqu'un ; que ce soit un nouvel ami, un amant ou un frère. Tu te lèves alors, pensant lui faire peur et lui dis que tu vas le laisser seul pour qu'il puisse se sentir un peu plus en sécurité. Le gamin hausse des épaules et te fais comprendre qu'il a juste envie de dormir. Bien-sûr. Tu hoches faiblement de la tête en le regardant. Il se laisse tomber du lit et va dans un coin de la chambre, marchant à quatre pattes. Il a l'air tellement … fragile. Et bizarre aussi. Mais ça, c'est normal. Du moins, c'est ce que toi, tu penses. Après les autres … Oh et puis merde ; au diable les autres. Tu souris faiblement, attendri par sa façon de parler. Pas par son accent presque incompréhensible, mais par son vocabulaire. Il doit être à la rue depuis tellement longtemps … Il n'a visiblement, pas pu grandir normalement. Il devrait être assez mature pour son âge, mais on dirait un enfant de huit-dix ans. Il baille et se laisse tomber sur le côté. Tu soupires et le regardes une dernière fois. « Oh … Si c'est le chien qui te fait peur je … Enfin, je l'enfermerai dans une autre pièce, tu n'auras pas à le rencontrer … Bonne nuit. Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai dans la pièce à côté. Ne va pas dans le salon, le chien y dort. Mais … Enfin, je ferme la porte du couloir pour qu'il ne vienne pas te voir, okay ? Passe une bonne nuit ... » Tu soupires et finis par sortir de la chambre, avant de mettre la niche de zeus dans le salon. Tu fermes ensuite la porte du couloir, puis va dans ta chambre, lessivé.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   21.09.14 18:22

Gabriel le regarde se lever et déglutit, ses bras encerclant ses maigres jambes pour se rouler en boule. Il écoute le garçon et hoche doucement de la tête tout en se laissant tomber sur le côté pour dormir, fermant les yeux. Il entend les portes se fermer, le chien aboyer puis enfin, le silence fait place. Assez pour qu'il puisse se reposer quelques heures. Le châtain attrape la couverture du lit et la pose par terre, dans le coin de la chambre, avant de se rouler en boule dessus et de se couvrir avec. Puis, ronronnant faiblement, il referme les yeux et s'endort, bercé par le silence de l'appartement. Pas de vent glacial, personne pour le déranger, pour lui faire du mal.

Lorsque le soleil perce les rideaux de la chambre, Gabriel gémit faiblement et se blottit d'avantage sous la couette. Il a bien dormit, pas même un cauchemar pour le perturber et s'est plutôt bien rétabli. Émergeant finalement de son sommeil réparateur, il entr'ouvre un œil, puis un autre, avant de reconnaître la chambre et de soupirer de soulagement. Tout va bien. Doucement, il se frotte les yeux tel un enfant, restant blottit sous la couette, toujours au sol, n'osant bouger.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   28.09.14 13:28

Tu sors de la chambre sans rien dire de plus, peu à l'aise en face du gamin. Il te semble tellement fragile, et ça doit être le cas. Tu soupires et va prendre une douche après avoir nettoyé la baignoire. On n'sait jamais. Non pas que tu es honte ou qu'il te dégoûte, mais tu ne sais pas vraiment quel genre de … trucs il peut avoir. Ce n'est qu'une question de … maniaquerie. Et en tant que maniaque de la propreté physique, t'es forcé de faire ça. Tu soupires et restes longtemps sous la douche, bercé par le bruit de l'eau tapotant contre la baignoire. Tu fermes les yeux durant quelques instants tout en te lavant, puis finis par te rincer et par sortir de là pour t'essuyer. Tu souris faiblement et te sèches, puis vas jusqu'à ta chambre sans même prendre le temps de t'habiller. A quoi bon ? Tu sais très bien que … Gabriel ne bougera pas. Il doit déjà dormir maintenant et puis, c'est bon, quoi. T'es chez toi, ici. Tu ne vas pas changer tes habitudes. Tu soupires et te jettes dans ton lit, t'enroulant autour de la couverture sans attendre et allume le chauffage électrique de ta chambre. Tu l'avais éteint hier celui-là, parce qu'il faisait trop chaud après – bref. Tu préfères ne pas y penser. Vaut mieux pas, en fait. C'pas l'moment d'avoir une érection, quoi. Tu souffles et t'endors, non sans soupirer de frustration en sachant que ton chien est enfermé dans le salon.

Le lendemain, tu te réveilles assez tôt, ton réveil sonnant tandis que tu grognes en te redressant difficilement. Tu attrapes ton téléphone et éteint la sonnerie avant d'enfiler des vêtements propres. Tu ne penses pas aller à l'université aujourd'hui. Enfin, cela dépendra de ton invité surprise. D'ailleurs, tu vas aller voir comment il va. Tu souffles et ouvres la porte doucement, passant ta tête dans l’entrebâillement. Il est réveillé. Tu souris faiblement et entres doucement, refermant la porte derrière toi. « Tu es déjà réveillé … ? » Tu soupires en voyant que tu as laissé les volets ouverts. « Je suppose que c'est à cause de la lumière … J'aurais dû fermer les volets, désolé ... » Tu soupires et t'accroupis face à lui, puis ébouriffes ses cheveux en souriant. « Tu as bien dormi ? » Tu le regardes attentivement, il est beaucoup plus mignon, le visage et les cheveux propres, bien que ces derniers soient un peu trop longs. « Tu as peut-être faim ? Tu veux un chocolat chaud ? » Lui demandes-tu gentiment, te demandant ce qu'il fera plus tard. Va-t-il rester ou va-t-il repartir à la rue ? Ce serait bête qu'il reparte pour finir dans le même état qu'hier, mais d'un côté, tu f'rais quoi avec un gamin à la rue chez toi ? Oh bordel. C'est beaucoup trop compliqué pour toi.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   20.10.14 18:21

Déjà réveillé depuis une bonne heure, Gabriel garde pourtant les yeux fermés tout en restant dans sa position fœtale, confortablement installé sous la couette. L'obscurité revient autour de lui, et il se repose sans s'endormir, profitant encore de la chaleur de l'endroit. La porte s'ouvre doucement et le châtain passe sa tête au dessus des couvertures en plissant les yeux, hochant la tête à sa question. Il baille et se redresse doucement, ne pouvant retenir une petite grimace de douleur avant de se frotter longuement les yeux. Il hausse les épaules et sursaute quand Zaeden passe sa main dans ses cheveux longs et qui le grattent. Il le regarde un long moment, avant de se détendre légèrement, le simple fait d'avoir une main dans les cheveux lui rappelant de mauvais souvenirs.

Faim ? Son ventre grogne de concert aux paroles du brun, et il soupire en haussant légèrement les épaules. « V'b'en. » Il hoche de la tête et se défait de l'emprise du tatoué avant de se dégager totalement de la couverture, puis il s'étire et se lève lentement, tout en se tenant au mur, chancelant. Ses jambes et même son corps entier sont encore un peu faibles, et il grimace en tenant debout comme il le peut, tentant un pas vers la porte. Maintenant, il a vraiment faim, et il sait qu'un chocolat chaud lui comblerait l'estomac. Après tout, Noa lui en offrait tout le temps.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   22.10.14 12:52

Comme toujours, tu as passé une bonne nuit. Ainsi, tu te lèves, le sourire aux lèvres. Tu te rappelles d'hier. Tu te rappelles avoir ramener ce jeune à la rue chez toi. Parce qu'il te semblait faible. Et c'était bien le cas, vu comment tu as dû t'occuper de lui pendant une bonne partie de la soirée. Mais cela ne te dérange pas, non. Loin de là. Il ne mérite sûrement pas d'être à la rue. Ainsi, tu ne regrettes pas de l'avoir aidé. Tu souffles et entres dans la chambre d'invités en douceur, tentant de ne faire aucun bruit, mais visiblement, il est déjà réveillé. Tu t'approches doucement et lui caresses les cheveux, un peu comme s'il s'agissait d'un chaton. Parce qu'il te fait penser à un enfant. Il te regarde sans rien dire et tu lui souris, le trouvant mignon. Tu lui demandes s'il a faim et ris faiblement en l'entendant. Il t'attendrit peut-être un peu trop. Tu opines calmement en l'entendant. Tu te redresses peu de temps après qu'il se soit éloigné de toi. Tu ne dois pas te tenir trop près de lui, Eden. Tu pourrais t'attacher. Tu pourrais vouloir le garder et lui assurer un avenir. Ce n'est pourtant pas ton problème. Mais alors, pourquoi l'as-tu aidé ? Pour te donner bonne conscience ? Non. Bien-sûr que non. C'est venu tout seul. Tu l'as fait parce que tu en avais envie. Parce qu'il avait besoin d'aide. Et toi, à sa place, tu aurais voulu que quelqu'un fasse pareil pour toi. Tu souffles et t'étires en baillant avant d'ébouriffer tes cheveux en te grattant la tête. Tu le regardes se lever. Il se tient au mur et grimaces. Tu inspires et te penches un peu, passant un bras derrière ses genoux pour le porter. Tu souffles fort et vas dans le salon, ordonnant à ton chien de ne pas bouger. Tu souris à gabriel après l'avoir posé délicatement sur le canapé. « Eh … N'aie pas peur, okay ? Il va manger dans ma chambre, toi tu restes là .. » Lui dis-tu avant de prendre ton chiot dans les bras, remplissant sa gamelle, prenant l'un de ses nombreux jouets, puis l'enfermes dans ta chambre après lui avoir fait plusieurs bisous et caresses. Tu rejoins ensuite la cuisine et prépares un chocolat chaud pour le jeune homme présent dans ta salon, lui ramenant. Tu le poses sur la table, puis va chercher tout ce que tu peux lui proposer pour déjeuner, y posant aussi sur ta table basse. « Tiens ! Sers-toi ! Tout est à ta disposition ! » Tu lui souris en l'informant, puis vas te faire un café ; en aillant besoin pour bien te réveiller. Tu souffles et t'étires en attendant que l'eau chauffe dans le micro-onde avant de le préparer. Tu rejoins ensuite Gabriel et te poses à côté de lui, allumant la télévision. « Je sais pas ce que tu aimerais regarder .. » Lui dis-tu avant de changer plusieurs fois de chaîne.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   27.10.14 22:25

Gabriel regarde l'homme s'approcher et lui caresser les cheveux. Il n'apprécie pas ce geste. La moindre main dans ses cheveux lui rappelle quand les hommes lui agrippaient les cheveux pour le forcer à leur faire du bien. C'était dégoûtant, et il y avait toujours ce truc visqueux qui venait ensuite. Horrible. En y repensant, le châtain frissonne de dégoût et souffle un grand coup. Alors il se lève lentement, se tenant au mur en grimaçant, les jambes encore tremblantes bien qu'elles lui assurent un meilleur équilibre que la veille. Il souffle et sursaute quand le tatoué lui attrape le corps pour le porter, et Gabriel ne peut s'empêcher de pousser un petit cri de surprise. Il se contracte tout en s'accrochant à la nuque de Zaeden et respire fort, regardant autour. Pourtant, le brun ne lui fait pas de mal. Au contraire, il le pose sur cette chose moelleuse que Gabriel n'aime pas. Soufflant, il se frotte les yeux et regarde le chien s'en aller.

Les chiens. Il en a une peur bleue. Il faut dire que les énormes cicatrices sur son dos n'ont pas été faites que par des hommes. Cependant, celui là est petit. Les petits chiens font-ils le même mal que les grands ? Il souffle et secoue la tête, inspirant doucement. Arrêter d'y penser. Il se roule en boule sur le canapé, ayant envie d'aller par terre. Mais il n'ose pas. Il a peur qu'on le frappe si il ne fait pas ce qu'il faut. Zaeden revient et pose toute sortes de choses qui sentent bon sur la table. Gabriel ne peut s'empêcher de bailler légèrement avant de renifler tout ce qu'il y a, puis il attrape lentement la tasse du chocolat et boit en vitesse. Bordel ce que c'est bon. Il frissonne et sent bien le liquide chaud pénétrer son corps, avant de soupirer d'aise. Une fois la tasse vide, il la repose et prend un bout de pain, le grignotant tout en regardant l'étrange boite. Une télévision. Il s'en souvient maintenant. Il hausse les épaules et le laisse faire, baissant les yeux vers le sol tandis qu'il mange le bout de pain. Qu'est ce qu'il pourrait avoir envie de regarder, lui, cet enfant à la rue ? Gabriel tourne finalement son regard d'azur vers la fenêtre et observe le paysage de sa place, se demandant quand il pourra retourner dehors. Et si il le peut. Certes, il aimerait bien continuer de dormir ici au chaud, mais sa place n'est pas ici. Sinon, il sa maman ne serait pas partie comme ça. Alors il soupire tristement et finit son morceau de pain.

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   31.10.14 19:17

Tu soupires et poses tout ce que tu peux sur la table basse, voulant qu'il trouve au moins une chose à son goût. Tu inspires, posant également la tasse de chocolat chaud devant lui, souriant faiblement. Il est roulé en boule sur le canapé. Il baille et attrape la tasse. Tu le regardes, attendri. Tu te redresses et bois un café après t'être posé sur le canapé, assez proche de lui. Tu allumes la télévision, zappant plusieurs fois, ne trouvant aucune chaîne intéressante. Tu te tournes vers ton invité et le regardes, lui demandant ce qu'il aimerait regardé. C'est une question assez stupide, tu le sais. Mais peut-être sait-il ce qu'est une télévision ? Il n'est pas aussi ignorant, pas vrai ? Il mange un bout de pain et tu soupires, te demandant pourquoi il n'a pas pris quelque chose de meilleur. Avec tout ce que tu lui proposes, il prend la chose la moins chère et la moins bonne. Il hausse les épaules, fixant le sol. Tu le regardes tandis qu'il tourne la tête vers la fenêtre. Tu soupires et te redresses, prenant les deux tasses pour aller les mettre dans le lave vaisselle. Tu comprends qu'il ne désire pas rester. Après tout, il doit trouver cela bizarre, lui qui vit à la rue. Mais à sa place, tu préférerais rester ici plutôt que de retourner dehors Tu souffles et va chercher ses vêtements dans le sèche linge. Tu inspires et les lui tends après l'avoir rejoins une nouvelle fois. « Tiens Gabriel. Ils sont propres. » Lui annonces-tu en souriant, te sentant assez mal à l'aise. « Je … Mh … Tu veux repartir ? Enfin, j'veux dire … T'as envie de retourner dehors ? » Tu te mords la lèvre, te disant que tu ne devrais pas le laisser partir alors qu'il est aussi faible, alors qu'il court pleins de danger dans la rue. « Tu peux partir si tu veux. Mais tu sais, si un jour tu veux dormir dans un endroit chaud ou juste avoir un peu à manger, je suis là. N'hésites pas à venir, à m'attendre devant l'immeuble … OK ? » Lui dis-tu, confiant. C'est vrai. Maintenant que tu le connais un peu, tu ne désires pas le retrouver dans le même état qu'hier. Il ne mérite pas ça. Non.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   02.11.14 15:13

Gabriel regarde autour de lui avant de reposer sa tasse une fois terminée. Il sent le regard incompréhensible d'Eden sur lui et fait la moue, terminant rapidement son bout de pain avant de prendre ensuite un pain au chocolat, le mangeant après l'avoir émietté un peu. Il apprécie le goût sucré et chocolaté, et ne peut s'empêcher de fermer les yeux. C'est tellement bon. Lorsqu'Eden part, le châtain prend le sachet avec le reste des viennoiseries et le pose sur ses genoux, ayant envie de partir avec. C'est vraiment super bon. Il prend ses vêtements et les enfiles sans gêne devant Zaeden, posant le pyjama sur le canapé avant de reprendre le sachet. Il hoche de la tête à la question du tatoué. « V'i. P'ends ça ma. C'bon. » Il remet ses vêtements et son manteau usé avant de mettre le sachet dans la poche, puis se frotte les yeux et se lève doucement. Il est prêt à repartir maintenant, bien plus en forme.

Alors, de ses yeux clairs, il remercie Zaeden du regard, un très léger sourire venant éclairer ses lèvres avant de faire un bisou a la joue du tatoué. Il souffle et se dirige dehors, descendant avec peine les escaliers avant de retrouver son équilibre. Une fois à l'extérieur, Gabriel plisse ses yeux aveuglés par le soleil puis se dirige vers les ruelles, à la recherche de son carton. Peut-être que ses affaires sont encore là.
FIN

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: « one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« one of a kind ; the little kitten. [EDEN&GABY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Eve Kitten...
» L'hypocrisie des femmes à propos de leurs fesses selon Kind Raccoon
» Salon Kind + Jugend Cologne Allemagne sept 2015
» Comment saisir les recensements dans Heredis Mac ou Pc ?
» Craquage Semi Precious et Bloggers Obsessions (+ swatches) + autres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GAYBACONSTRIPS. :: look into the mirror :: Nostalgie d'un Moment :: Archives des Sujets :: Edeniel & Isako-
Sauter vers: