AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ, ICI C'EST UN FORUM TEST !

Partagez | 
 

 « i'm sure ; you're gay. (JAXEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: « i'm sure ; you're gay. (JAXEN)   31.07.14 17:13


 
i'm sure ; you're gay.
you look gay gay gay gay gay gay, my friend.



Tu réponds à ton message positivement. On vient de te proposer d'aller en boîte cette nuit et comme tu ne travailles pas, t'acceptes. De toute façon, tu n'as rien d'autre de prévu et il est hors de question que tu passes ta soirée tout seul ; puisque ta soeur a décidé de partir en soirée, elle aussi. Et puis, pourquoi tu penses à elle ? Ça fait un bout de temps que c'est comme ça. Tu soupires et sors de ton lit, nu. Ben quoi ? T'as pas bossé de la journée et t'es resté devant la console depuis qu't'es levé. Pourquoi s'habiller ? D'autant plus que tu possèdes une bonne réserve de nourriture sous ton lit. Paquets d'chips, de Kinder Bueno, de gâteaux. Bon, d'accord. Ce n'sont que des trucs gras, mais tu t'en fous. Demain, t'iras faire un bon jogging pour perdre tout ça. Et puis, t'es pas gros. Tu peux te laisser aller de temps en temps. Voir … presque tout le temps, en fait vu qu'à côté, tu fais beaucoup de sport. Tu attrapes ta plus belle tenue et files dans la salle de bain, t'enfermant à l'intérieur à double tour. Te voilà dans ta pièce préférée … après ta chambre et la cuisine, évidemment. Tu files sous la douche, prenant ton temps pour te savonner. Faut qu'tu sentes bon. Affreusement bon. Même si en général, t'as une odeur naturelle plutôt … ben, qui sent bon, quoi. C'pas comme si tu puais la sueur comme beaucoup de personnes. Et encore heureux. Après tout, t'es un maniaque de la propreté physique alors ce serait une honte pour toi. Tu souris faiblement en y pensant et te rinces en vitesse avant de te sécher le corps et les cheveux. T'enfiles tes vêtements en veillant à ne pas les froisser au passage ; ce serait horrible, qu'ils soient froissés juste avant que tu n'arrives devant la boîte. Tu termines de t'habiller avant de te coiffer, mettant du gel pour qu'ils puissent tenir. C'est ensuite avec la brosse à dent dans la bouche que tu te mets du parfum. T'es multi-fonction ; t'sais faire plusieurs choses en même temps et ça n'te dérange pas du tout. Tu craches dans le lavabo avant de t'essuyer le contour des lèvres. Voilà, t'es parfait. T'enfiles ta veste et tes chaussures après être sorti de la salle de bain, puis prends tes clefs ainsi que ta carte bleue. Tu sors de l'appartement, non sans avoir fermé la porte à clef, puis montes dans ta voiture ; conduisant comme un fou furieux jusqu'au parking gratuit le plus proche de la boîte de nuit. Pas besoin de payer. Et puis, marcher cinq minutes n'a jamais tué personne.

La soirée début plutôt bien. Tu discutes avec tes amis, tu bois également quelques verres, riant parfois des blagues de certaines personnes. Tu danses, aussi. Malgré ton côté innocent, tu ne t'empêches pas de jeter des regards froids dès que quelqu'un s'approche de la personne avec laquelle tu danses. T'as l'intention de te taper ce mec, c'est vrai, mais ça, tu préfères ne pas le dire pour l'instant. Et puis, demain, les gens auront tout oubliés et – au pire, tu t'en fous. T'as plus rien à perdre maintenant alors tu peux te laisser aller. T'as plus rien à perdre depuis qu't'as compris que t'aimerais toujours cet abruti de Malo. Tu souffles et retournes au bar pour te commander un verre avant de remarquer que l'un des videurs se prend la tête avec un groupe de jeunes. Ils doivent avoir quoi … Vingt ans maximum ? Tu soupires et fixes la scène d'où tu es jusqu'à-ce que le premier coup parte. L'autre videur se ramène, mais contre sept, ils ne valent rien. Tu grognes et pousses plusieurs personnes sur ton passage avant de chopper un gamin pour lui demander « gentiment » d'arrêter cela. L'un des videurs est maintenant à terre et personne ne fait rien pour l'aider. Tu soupires, ne remarquant pas l'autre homme qui arrive pour prêter main forte à l'homme. Tu perds tes moyens en entendant le jeune t'insulter et le premier coup part. Un coup de boule. Bien mérité. Mais qui vient de t'exploser le front. Tu fronces le nez et évites les coups, t'en prenant un ou deux, mais rien de très grave. De toute façon, t'es habitué à pire. C'est l'alcool qui te pousse à être violent. Tu sais que demain, tu t'en voudras. T'aimes pas la violence. Mais quand t'as bu, t'agis toujours bizarrement. Finalement, les derniers jeunes qui tiennent encore debout partent en courant, sortant de la boîte de nuit en vitesse et tu aides l'un des videurs à se relever en lui souriant. Il a la gueule éclatée et toi aussi, un peu, d'ailleurs. Tu sens l'goût amer dans ta bouche, mais tu t'en contre fiche. Tu te tournes ensuite vers l'inconnu tandis que les videurs s'éloignent. « Merci. Je ... Vous feriez mieux de rentrer ... Vous êtes assez amochés. » Dis-tu en comprenant ce que tu viens de faire. Tu déglutis et vas récupérer ta veste avant de te regarder dans l'un des miroirs présents dans les toilettes. Ta lèvre inférieure est en sang. Oh putain. Ta soeur va te tuer. Tu souffles et essuies le coin de tes lèvres avant de sortir. Tu souffles et te dirige vers le parc. Il est un peu plus de minuit. Juste ça. Il n'y aura sûrement personne. Enfin ... C'est c'que tu te disais avant d'appercevoir Jaxen. Un faible sourire étire tes lèvres tandis que tu t'approches sans faire de bruit. Arrivé derrière lui, tu penches la tête, amusé. « BOUUUUUUUUUUUH ! » Cris-tu avant de ricaner, escaladant le banc sur lequel il était posé pour t'installer à côté de lui.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: « i'm sure ; you're gay. (JAXEN)   31.07.14 18:12






I'm sure, you're gay.
Zola & Jaxen

J’en avais marre, genre vraiment. J’estimais avoir fait mon quota d’heure de la journée. Dans le fond, j’avais l’intime impression d’être exploité. Un salaire minable couvrant à peine mes dépenses mensuelles, pour un travail que je ne quitte jamais. C’était le seul que j’avais trouvé à mon arrivée ici. C’était mieux que rien au final, j’avais conscience d’avoir la chance d’avoir un boulot. Mais ça m’exténuait sérieusement. J’avais fini par retrouver Eden, et ça compensait un peu par rapport au reste. Ouais, le reste. Je parle de ce boulot horrible, mais aussi du manque évident de relation sociale. On pourrait croire que j’ai énormément d’amis. Ouais, je rencontrais pas mal de gens au travail. Serveur en pâtisserie, on rencontre forcément des gens. Mais bon, en dehors du bâtiment… J’étais irrémédiablement seul. Sans amis, et sans amour. L’amour était complètement hors de ma vie, depuis pas mal de temps déjà. Aucune petite-amie, personne. Je n’étais pas sûr de savoir pourquoi. Le manque de temps surtout, puis d’envie aussi. J’avais déjà été en couple avec une fille et… Ouais, ça n’apportait rien. C’était peut-être mieux d’être seul.
Enfin, je quittais mon boulot. Oui oui, à 2h du matin. On avait fermé à 23 heures, un peu plus tard que d’habitude. Et puis, j’avais dut nettoyer les lieux. Les tables, les sols, les comptoirs, un peu tout. Le patron avait quitté la pâtisserie très tôt, me laissant aux commandes. Ça m’avait obligé à faire la fermeture. Bref, j’avais terminé à 02 heures du matin, en pleine nuit donc. J’avais tenu à faire les commandes avant de partir, donc la faute me revenait un peu. Quand bien même. Ce boulot allait me tuer. La bonne nouvelle ? Je commençais dès 10 heures le lendemain.

Il ne me restait plus qu’à rentrer chez moi. J’avais conscience que de marcher en pleine nuit n’était pas recommandé. Surtout que pas mal de jeunes allaient en boite, que je n’étais pas à l’abri d’en croiser quelques uns. Je passais par le parc, espérant mettre moins de temps. J’étais épuisé, à tel point que chaque pas me semblait être un lourd. Si bien, que je décidais de m’arrêter sur un banc. Juste quelques instants, justes quelques secondes. Le parc était vide, même pas un chat. Ça me rassurait, moins qui redoutait de croiser un groupe de jeune ivre. Je m’asseyais, et fermais les yeux. Juste quelques secondes. Quelques secondes, qui se transformèrent en plusieurs minutes. À vrai dire, j’aurais put passer la nuit ici, si quelqu’un ne m’avait pas réveillé. Un quelqu’un bruyant pour le coup, qui venait de me gratifier d’un énorme Bouh ! Je me réveillais immédiatement. Je n’avais pas mon aérosol au poivre, je n’avais aucun moyen de me défendre. Je me tournais pour voir de qui il s’agissait. Bon. Peur pour rien. Ce n’était que Zola. Un client régulier de la pâtisserie.

« Tu m’as fait peur idiot. Tu.. Mais, c’est quoi cette tête.. »

Il faisait noir, mais pas vraiment. Les lampadaires éclairaient plutôt bien les lieux. Et je venais de me réveiller, j’étais peut-être un peu dans le coltard. Mais je pouvais clairement voir que sa lèvre était un peu gonflée, qu’elle semblait ouverte même. Il avait dut se battre. Et le voyant aussi bien vêtu, je présumais qu’il avait été en boite. Bah, je le connaissais pas assez pour lui faire la leçon. Puis, il n’apprécierait peut-être pas. Je gardais mon regard sur lui, passant une main dans mes cheveux. Je devais être dans un état déplorable après cette soirée.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: « i'm sure ; you're gay. (JAXEN)   09.08.14 19:19


 
i'm sure ; you're gay.
you look gay gay gay gay gay gay, my friend.



Tu souris en voyant Jaxen au loin et décides de lui faire une petite farce. Sûrement est-ce l'alcool qui te hurle de faire ça, mais tu t'en contre-fiche. T'as envie de lui faire peur. De toute façon, tu n'as que ça à faire et puis, il semble être seul. Complètement seul. Tu souffles et hurles en souriant d'un air narquois avant de grimper sur le banc pour t'installer à côté de lui. Il s'est réveillé d'un coup et tu pouffes de rire en passant une main dans tes cheveux. Étirer tes lèvres te fait souffrir, mais tu ne peux pas vraiment t'en empêcher. Il se tourne vers toi et tu le regardes d'un air amusé. Tu hausses des épaules en l'entendant parler. Qu'il te traite d'idiot, va ! Tu t'en fous complètement. Cette tête ? Tu touches le coin de tes lèvres et grimaces légèrement. Tu déglutis bruyamment, puis hausses des épaules. « J'suis si moche que ça ... ? Des gens s'en sont pris aux videurs de la boîte où j'étais. J'les ai aidé … Mais je n'sais pas vraiment me battre alors … J'ai pris pas mal de coups. » Tu lui souris d'un air gêné. C'est vrai qu'en y repensant, t'as vraiment été stupide d'agir agir sur un coup de tête. Tu vas dire quoi à ton boulot, sérieux ? Tu soupires et fixes Jaxen avant d'arquer un sourcil. Qu'est-ce qu'il fait dehors aussi tard ? « Eh dis … Pourquoi t'es ici ? Il est deux heures du matin passée mon gars … Tu t'prostitues pas quand même ? » Tu le regardes, inquiet. Ben quoi ? Un Jazz-King pense toujours à tout et à n'importe quoi. Surtout toi, puisque t'es le plus foufou de la famille. Tu soupires et regardes autour de toi. Il n'y a pourtant personne. C'est assez dangereux de rester ici tout seul. Tu fais la moue en pensant à Jaxen. Il jure aimer les femmes, mais t'as remarqué le regard qu'il porte à certaines paires de fesses masculines. Ce mec est gay. Complètement gay. Ou bisexuel … mais c'est moins probable puisqu'il te semble assez efféminé et que – oh et puis merde. Il est gay. C'est obligé. Sinon, il ne materait pas les fesses des hommes en cachette. Et puis, Jaxen a la gueule pour être homosexuel. Il est beau, c'petit blond. Ouaaaais. Mais il n'est pas vraiment ton genre. Il est un peu comme toi. Chétif avec des airs innocents. Pourtant, il n'a pas l'air de s'assumer. Mais tu le comprends. Il se cache. Il a sûrement peur du regard des autres, ou d'être le vilain petit canard de sa famille. Avant, cette même peur te rongeait l'estomac. C'est à cause d'elle si l'homme de ta vie t'a quitté. Si Malo s'est cassé. Parce que t'étais qu'un froussard. T'aurais dû assumer plus tôt. Cela t'aurait permis de garder Malo près de toi. Tu soupires, puis retournes ton attention sur Jaxen. T'as une idée derrière la tête. Tu ne veux pas lui demander ouvertement s'il est gay ou non. Non. Pas du tout. Tu vas faire autrement. Et tu découvriras la vérité très vite. Tu souffles et t'étires en grimaçant. T'as même mal aux côtes, putain. Quels connards, ces mecs. Osé abîmer un mec aussi mignon que toi. Et ils n'ont pas fait semblant en plus, ces cons. T'as vraiment mal. Et tu n'es pas vraiment habitué à ce genre de douleur. « C'chiant. J'avais trouvé un beau mec en plus ! Genre … super musclé et tout ! Tu vois d'quel genre je parle ? Il était sexy. » Tu ris faiblement, puis passes une main dans tes cheveux.

 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: « i'm sure ; you're gay. (JAXEN)   

Revenir en haut Aller en bas
 
« i'm sure ; you're gay. (JAXEN)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GAYBACONSTRIPS. :: look into the mirror :: Nostalgie d'un Moment :: Archives des Sujets-
Sauter vers: