AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ, ICI C'EST UN FORUM TEST !

Partagez | 
 

 open the door, take me into your arms.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: open the door, take me into your arms.   02.11.14 16:27



It's cold outside



La nuit fut rude pour le châtain. Cela fait déjà plusieurs mois qu'il n'a pas revu Eden, le tatoué, ni l'autre tatoué Noa. Il se sent seul, et les assauts répétés des hommes sur lui ne l'aident pas à se sentir mieux. A dix huit ans tout juste, Gabriel se sent déjà épuisé, au bord du gouffre. Les traits tirés et les yeux cernés comme jamais sur sa peau terne et pale, le jeune homme se dirige lentement vers Mount Pleasant. Il reconnaît le quartier pour y être allé il y a plusieurs mois avec Zaeden, le tatoué. La nuit est tombée depuis longtemps, et ses hanches tremblantes trahissent un rapport récent. Il en a marre, il est épuisé. Bien que son état physique soit largement meilleur qu'il y a quelques mois, son moral lui est au plus bas.

Le soleil se lève doucement sur Victoria. Les yeux clos, roulé en boule au pied de l'immeuble de Zaeden, Gabriel dort profondément. Il ne se rend pas compte de ce qu'il se passe autour de lui, tellement il est endormit. La veille, il est resté planté un moment devant la porte en attendant qu'elle s'ouvre. Cependant, personne n'est venu, personne ne lui a ouvert. Peut-être que plus personne n'habitait par ici ? En tout cas, le jeune homme s'était endormit contre la porte de l'immeuble, espérant sincèrement que le tatoué soit toujours là.

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   05.11.14 13:54

edeniel.
Ton chien aboie. Sûrement a-t-il faim, puisque tu ne lui as pas rempli sa gamelle hier soir. Non. Tu n'y as pas vraiment pensé. Tu étais un peu trop défoncé. Tu marmonnes et enfouis ton visage dans ton oreiller, la couverture au dessus de ta tête. L'abruti ! Ton chiot s'énerve, il couine, baisse les oreilles. Il saute ensuite sur ton lit et mordille ta main, te faisant les yeux doux. Tu soupires et tournes la tête vers lui. Une léchouille sur le visage. Deux léchouilles. Tu ris et te redresses avant de grimacer. Aïe. Tu as soudainement l'impression que ta tête va exploser. Tu te crispes et gémis de douleur. « Merde ... » Souffles-tu avant d'embrasser le museau de ton animal de compagnie. Ce dernier claque des dents et sautes sur le sol, courant jusqu'à la cuisine. Tu souris, amusé par son comportement et le rejoint après avoir enfilé un boxer. Tu ouvres le frigo, lui verse du lait, avant de remplir sa gamelle de croquettes. Tu lui mets ensuite un peu de pâté et ébouriffes son pelage en souriant. Il est tellement adorable, ce chien ! Finalement, tu te diriges vers la salle de bain, prenant deux dolipranes avant de te doucher. Tu prends ton temps. Tu émerges doucement. Tu ne te souviens que vaguement de la soirée d'hier. Il y avait ton meilleur ami, sa bande et … pleins d'autres gens. Pas mal de nanas. Des nanas trop collantes, trop chiantes. Combien de fois as-tu gueulé que seules les queues t'intéressent ? Les meufs sont vraiment stupides. Tu soupires et te rinces avant de t'essuyer. Tu t'habilles doucement, enfilant un jean délavé ainsi qu'une chemise blanche, la laissant entrouverte sur le haut. Tu te coiffes, te brosses les dents. Bref. Tu te prépares quoi. Comme tous les matins. Tu vas devoir aller à l'université. Mais avant cela, tu dois sortir Zeus. D'ailleurs, ce dernier t'attend déjà devant la porte d'entrée, sa laisse dans la bouche. Tu souris et enfiles tes chaussures en le regardant. Il glapit. Il sautille. Il est pressé. Comme chaque matin. Tu enfiles une veste en cuir, attrapes tes lunettes de soleil et tes clefs avant de sortir. « Pas bouger. » Dis-tu tandis que tu fermes la porte à clef avant de l'attacher. Tu lui fais signe de tête et il marche près de toi. Vous descendez les escaliers doucement. Tu te crispes cependant après être enfin sorti de ton immeuble. Ton regard se pose sur le corps allongé contre l'autre porte d'entrée. La femme de ménage te fixe. « Il est là depuis quelques heures d'après vos voisins. Vous le connaissez ? » Te demande-t-elle, un peu trop curieux à ton goût. Tu souffles et ordonnes à Zeus de rester immobile avant de t'accroupir, secouant doucement le corps du garçon. Tu pensais ne jamais le revoir. Tu l'as aidé, il y a quelques mois. Qu'est-ce qu'il fiche ici ? Est-il venu te chercher ? Tu te mords la lèvre inférieure et le regardes. « Eh … Gabriel … ? » Tu déglutis et passes un bras sous ses genoux avant de te lever, le portant. Tu demandes à la femme de te tenir la porte, puis entres, remontant jusqu'à chez toi. Tu le poses par terre pour ouvrir la porte de ton appartement avant de le porter à nouveau jusqu'au canapé. Il a beau être sale, tu le poses tout de même. Tu t'en contre fiche. Tu souffles et le regardes, le secouant à nouveau, tout doucement, en douceur. « Gabriel … Gabriel réveille-toi ... »
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   07.11.14 23:01



It's cold outside



Toujours endormit, le corps frais du châtain respire doucement. Il n'entend pas les conversations qui fusent autour de lui, ni les commentaires. Personne ne l'a embêté depuis qu'il s'est endormit contre la porte de l'immeuble. Pourquoi la porte ne s'ouvre pas ? Il voulait rejoindre Zaeden, le tatoué, mais la porte ne s'est pas ouverte. Alors il est resté dehors. Et le sommeil s'est emparé de lui. Désormais, même les rayons du soleil ne le réveillent pas. Il gémit doucement quand on secoue son corps et fronce les sourcils, les yeux toujours clos. Lentement, il sent le sol s'éloigner de lui et frissonne, laissant tomber sa tête dans le cou de celui qui le porte. Cette odeur.. Il reconnaît cette douce odeur et un léger ronronnement s'échappe de ses lèvres, très bref, quelques secondes à peine. Il se sent bien, en sécurité.

Un coussin moelleux s'écrase sous son corps tandis qu'on le pose dans.. Un canapé ? Certainement. Il gémit doucement et les paroles du brun viennent à son oreille. Alors, lentement, il ouvre ses yeux cernés et fatigués vers le visage du tatoué. Un éclair émerveillé apparaît sur son visage tandis qu'il tend la main lentement pour toucher le visage d'Eden, s'assurant que ce n'est pas un rêve. Non, il est bien là. Alors Gabriel referme les yeux et se remet en boule, soupirant d'aise. Il est réveillé physiquement, mais son esprit n'est pas totalement là. Alors il prend le temps de bien se réveiller. « Hm.. »

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   09.11.14 13:52

edeniel.
Le jeune homme dort toujours lorsque tu le poses dans le canapé. Il gémit cependant lorsque tu parles. Tu prends une plaide et la mets sur lui, inquiet. Comment va-t-il ? Mal. Oui. Il va mal et ça, tu le vois très bien. Sinon, il ne serait pas ici. Ou plutôt, il n'aurait pas l'air aussi faible. Tu déglutis et forces ton chiot à entrer dans ta chambre. Tu le caresses. « Désolé mon beau … Je reviens ... » Souffles-tu avant de retourner près du sans abri. Tu souris tristement en voyant que Gabriel ouvre les yeux, doucement. Ces yeux cernés te rendent encore plus inquiet. Il doit dormir tellement mal à la rue. Tu n'aurais jamais dû le laisser partir. Il tend la main et touche ton visage. Tu frémis et le fixe silencieusement. Le jeune homme referme les yeux en soupirant d'aise et tu souris faiblement, content de voir qu'il a assez d'énergie pour bouger un peu. Tu te redresses et files dans la cuisine, allant lui préparer un chocolat chaud. Tu te rappelles à quel point il apprécie cette boisson. Alors, tu lui apportes la grande tasse et la pose sur la table. L'une de tes mains vient caresser sa joue tandis que tu te mordilles la lèvre inférieure. « Gabriel … Tu as faim ? Je t'ai fait un chocolat chaud … Faut que tu reprennes des forces ... » Dis-tu d'une voix calme. Tu le fixes, inquiet. Tu te redresses et va augmenter le chauffage, te demandant s'il a froid ou non. Le temps est tout de même plus chaud qu'à votre première rencontre. Gabriel était frigorifié le jour où tu l'as recueilli chez toi. Pourtant, tu ne l'avais pas revu … Jusqu'à aujourd'hui. Soupirant, tu passes une main dans tes cheveux avant d'aller chercher tous les trucs sucrés que tu peux trouver. « Est-ce que ça va … ? Tu … T'as besoin d'aller à l'hôpital ? Tu sais, ça ne me dérange pas de t'y emmener, et j'peux rester avec toi, aussi. Tu es blessé ? Tu sais qu'il faut désinfecter ... » Tu enchaînes les mots, trop inquiet pour te retenir. Tu ne le connais pas tellement, mais ce gamin est, sans que tu ne saches pourquoi, assez important pour toi. De toute façon, tu n'es pas comme tout le monde. Et lui non plus, d'ailleurs. Mais tu ressens le besoin de prendre soin de lui. Comme s'il était encore plus différent, comme s'il pouvait être encore plus important à tes yeux.
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   17.11.14 23:18



It's cold outside



Gabriel émerge doucement de son sommeil si profond une fois posé sur ce canapé. La voix d'Eden lui paraît de plus en plus claire et c'est comme si un doux nuage l'enveloppait pour lui faire du bien. Il se mordille doucement l'intérieur de la joue et gémit, sentant la présence rassurante d'Eden partir. Où est-il ? Il devrait ouvrir les yeux pour le savoir, mais il ne sait pas. Soupirant longuement, il se sent las, fatigué. Épuisé de cette vie qu'il n'a pas mérité. Son état physique semble plutôt bon, malgré de nouvelles plaies sur son dos, quelques-unes sur son ventre et sur ses cuisses. Et cette petite balafre sur sa joue qui n'était pas là avant. L'homme revient, et ouvrant doucement les yeux, Gabriel se rassure sur sa présence et touche son visage pour s'assurer qu'il est bien là avant de se rouler en boule sur le canapé, au chaud avec la couverture. L'automne est déjà là dehors, et cela fait plusieurs nuits qu'il passe dans le froid. Il est tellement mieux ici. Cependant, il se sent légèrement inquiet. Son petit baluchon, est-ce que Eden l'a prit ? Celui formé par la couverture qu'il a depuis qu'il est enfant et qui contient quelques babioles qu'il transporte.

Une douce odeur s'approche des narines de Gabriel, et il rouvre les yeux de nouveau en hochant légèrement la tête, se redressant péniblement. D'une main fébrile et abimée, le garçon attrape la tasse et boit doucement, puis rapidement, ne pouvant s'arrêter. Une fois la tasse vide, il la repose puis se rallonge lentement, toujours replié sur lui même et suit l'homme du regard. Il parle vite, et cela fait accélérer les battements de son cœur. Gabriel se met à trembler et gémit doucement, secouant la tête. « Na.. P'pital.. C'va.. P'Pital, P'Pital ! » Oh non, il refuse de se rendre dans cet endroit qu'il ne connaît que de nom. Mais il sait que dans la rue, quand il entends que machin est à l'hôpital, ce n'est pas bon signe, et que généralement, on entends plus parler de lui ensuite. Alors il ne veut pas se rendre dans cet endroit qui le terrorise.

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   22.11.14 21:02

edeniel.
Tu ne sais pas vraiment quoi dire, ni quoi faire pour le jeune homme. Perdu, tu lui apportes simplement de quoi se remplir le ventre, inquiet. Est-ce qu'il a mangé ces derniers jours ? Il te semble plus maigre qu'à votre première rencontre. Cela t'inquiète. Si ça continue comme ça, il va vraiment mourir de faim … Ou pire, d'ailleurs. C'est assez étonnant qu'il ne se soit pas encore fait tuer. Te crispant à cette pensée, tu secoues la tête et te mords la lèvre inférieure. Non. Non. Il ne peut pas mourir. Il ne mérite pas ça. Il ne mérite pas non plus d'être dans cet état-là. Pauvre gamin. Tu le regardes boire rapidement la tasse et un faible sourire vient étirer tes lèvres. Même pleins de crasse, il est mignon. Cependant, son état t'inquiètes. Tu lui parles alors de l'hôpital. Tu es prêt à prendre en charge tous ses frais. De toute façon, il ne pourrait rien payer. Le jeune homme se met à trembler et gémit en secouant la tête de gauche à droite. Te crispant, tu le regardes. Il panique. Il crie. Voyant sa peur, tu t'approches et l'attires contre toi, le prenant dans tes bras. Tu le serres doucement et caresses son dos. « Eh … Calme-toi … O-Ok … Tu restes là. Pas l'hôpital, d'accord ? On y va pas, c'est promis. » Lui dis-tu avant de lui lancer un petit sourire pour le rassurer. Tu le relâches, ne voulant pas l'effrayer plus qu'il ne l'est déjà. Il pourrait croire des choses. Il pourrait penser que tu lui veux du mal, alors que ce n'est pas du tout le cas. Tu te lèves doucement et inspires. « Alors, tu me laisses te soigner, d'accord ? Tu te débats pas. Faut désinfecter tout ça ... » Lui dis-tu avant d'aller chercher la trousse de secourt. Une fois prise, tu rejoins Gabriel et ouvre la boîte, en sortant des compresses et du désinfectant. « Gabriel … J'peux te demander d'enlever ton t-shirt sans que tu paniques … ? Je veux juste voir ton torse … Si t'es blessé, que je puisse désinfecter. Et … Ca risque de faire mal … Mais tu te souviens, non ? La dernière fois ça allait mieux après ! » Annonces-tu avant de lui sourire, lui caressant sa joue non blessée. « S'il te plaît ... » Souffles-tu, te montrant doux. Il ne peut pas avoir peur de toi. Tu veux l'aider. Tu veux le soigner. Faire en sorte qu'il aille mieux. Parce que pour le moment, il ne va pas bien. Pas bien du tout.
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   23.11.14 18:13



It's cold outside



Confortablement lové sur ce canapé confortable, Gabriel sourirait presque. D'ailleurs, ses lèvres semblent dessiner un semblant de sourire, très effacé mais tout de même là. Son corps maigre et chétif perds de l'état, mais ce n'est rien comparé à sa santé mentale qui se dégrade de jours en jours. La vie à la rue est un travail difficile, et non payé. Qu'est-ce qu'il aurait donné pour avoir la vie de quelqu'un d'autre. Mais d'un autre côté, le jeune garçon est tellement habitué à cette vie là qu'il a énormément de mal à vivre dans une maison, au chaud avec du confort. Il voudrait être normal, mais son corps veut rester libre. Posant la tasse qu'il vient de vider d'une traite, Gabriel soupire d'aise et se prépare à se rallonger quand le tatoué désire l'emmener à l'hôpital, cet endroit effrayant et inconnu du châtain. Aussitôt, Gabriel se met à paniquer et il lâche un petit cri, secouant vivement la tête en reculant dans le fond du canapé. Non, jamais ! Il ne veut pas mourir à son tour. Soudainement, des bras chauds l'encerclent et il se contracte d'un bloc, lâchant un gémissement plaintif tandis que ses yeux s'écarquillent et qu'il arrête de bouger, se mettant à respirer très vite. Est-ce qu'il va le toucher lui aussi ? Lui faire mal dans les fesses ?

Contre toute attente, Zaeden le relâche et il l'écoute, hochant la tête en tremblant, se roulant en boule dans le fond du canapé. Il a besoin de se remettre de ses émotions, respirant toujours vite. Mais le brun ne lui laisse pas une seconde de répit et il revient avec son nécessaire de soin. Le châtain ne s'est toujours pas décrispé et il lui jette un regard craintif lorsque la main tatouée se pose sur sa joue et la caresse. Il souffle et déglutit bruyamment, hochant péniblement la tête tandis que Gabriel décide de lui faire confiance une nouvelle fois, retirant lentement mais difficilement son habit du haut, c'est à dire son manteau imperméable et troué ainsi que ce vieux tee-shirt vert à manches longues, déchiré et bien trop petit pour lui. Il grimace et se laisse retomber sur le canapé, hésitant avant de s'étendre sur le côté, face à lui, ne voulant surtout pas lui tourner le dos.

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   27.11.14 14:03

edeniel.
Tu le prends contre toi en voyant qu'il panique, ne sachant pas quoi faire d'autre pour le calmer. Ok. S'il ne veut pas aller à l'hôpital, il n'ira pas. Tu ne vas en aucun le forcer à aller quelque part. Il lâche un gémissement et arrête de bouger. Sa respiration se fait rapide et ses yeux sont complètement écarquillés. Tu déglutis en voyant sa réaction et le relâches aussitôt. Tu ne veux pas l'effrayer. Pourquoi réagit-il ainsi ? Lui fais-tu peur ? Pourtant, tu veux juste l'aider. Il finit par se rouler en boule sur le canapé et tu le regardes tristement, assez déstabilisé par sa réaction. Tu soupires et vas chercher de quoi désinfecter ses plaies. Il en a vraiment besoin. Tu reviens et lui parles, tentant de le rassurer avant de caresser sa joue non blessée avec douceur. Il déglutit et hoche de la tête. Il te fait confiance. Mais il est tout de même réticent. Tu te redresses, sortant des compresses et du désinfectant avant de le regarder ôter son haut. Il se met face à toi et tu te mords la lèvre inférieure. Il va bien falloir qu'il te fasse confiance pour son dos. Tu soupires et verses du désinfectant sur une compresse. « Eh, ça va aller … D'accord … ? » Lui dis-tu en souriant faiblement. Il te fait vraiment de la peine, ce gosse. Il ne mérite vraiment pas tout le mal que les gens lui font. Tu te demandes comment font-ils pour être aussi cruels ? Qui aurait envie de faire du mal à un gosse aussi mignon ? Bon. Gabriel n'est pas un enfant. Il a dix-huit ans, mais il agit comme tel. C'est aussi pour cela que tu as décidé de l'aider. Il n'a pas l'air de comprendre la chance que tu lui offres en lui permettant de rester ici. Parce que toi, tu ne lui feras jamais de mal, non. Tu n'oserais pas. Tu n'es pas mauvais. Ou du moins, pas autant. Tu te penches un peu et commences à désinfecter ses blessures, passant sur chaque plaie en te montrant doux. « Tu vois, je vais doucement ; ça va te piquer un peu, mais après, ça ira mieux. Tu pourras bouger sans que ça te pique. Fais-moi confiance. Quand ça ira mieux, tu .. enfin tu pourras repartir. Tu le sais, non ? J't'interdis pas de partir. C'est ta vie. Mais … T'es mieux ici, non ? Personne ne viendra te faire du mal et moi, je t'en ferai pas non plus. J'suis pas comme ça. » Dis-tu tout en désinfecter chacune de ses blessures. Tu te concentres, veillant à ne pas appuyer trop fort pour ne pas qu'il est mal à en hurler. Tu lui souris ensuite, prenant des compresses propres. « Tu peux te tourner ? Ton dos aussi est blessé. Fais-moi confiance Gabriel, okay ? » Tu plantes ton regard dans le sien, attendant son accord. Après tout, tu n'as jamais essayé de le toucher, alors il devrait savoir que tu n'es pas mauvais ; que tu n'es pas comme les hommes qui lui passent sur le corps. Tu déglutis en y pensant, d'ailleurs. Ces gens sont dégueulasses. Et si un jour tu vois qui lui fait ça, ils passeront un sale quart d'heures en ta compagnie.
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   08.12.14 14:17



It's cold outside



Roulé en boule sur le canapé, Gabriel déglutit difficilement et finit par calmer sa respiration, anxieux. Il ne veut pas aller dans cet endroit horrible et assassin. Non, il est bien ici, dans ce canapé. Il ne veut pas y bouger. Ses yeux se ferment doucement et il soupire, avant de rouvrir les yeux quand Eden revient. Hochant la tête, le châtain relève péniblement son tee-shirt après avoir ôter sa parka trouée, puis il laisse son dos s'appuyer contre le dos du canapé en fermant les yeux. Cette position lui fait mal, il a mal au bassin, aux fesses, partout. Mais il ne dit rien, courageux comme à son habitude, il endure simplement. La compresse s'applique sur les griffures et les entailles sur son torse, et il grimace à chaque fois, poussant parfois un faible gémissement quand elles sont plus profondes. Mais il se laisse faire, se crispant juste par moments quand il a mal, mais ne se débat pas. C'est pour le soigner, comme dit Eden.

Il hoche de la tête de nouveau et déglutit. Repartir.. Oui, il le fera sans doute. Il ne sait pas. C'est sur qu'il est mieux ici, mais c'est étrange.. Trop.. Chaleureux ? Sans doute. Le châtain n'est pas habitué à autant de confort. Et malgré tout, il aime sa petite cabane dans le parc, à l'abri. Son regard détaille le visage d'Eden. Pourquoi prend t-il soin de lui et ne lui fait-il pas de mal comme les autres ? Il ne comprends pas vraiment, mais il apprécie ce que fait le brun pour lui. Inspirant un grand coup, Gabriel s'allonge péniblement sur le ventre et il ferme les yeux, son tee-shirt toujours un peu remonté, mais pas assez. Les griffures sont bien plus profondes et nombreuses sur le bas de son dos, avec quelques entailles par ci par là, il en a aussi sur les hanches, et d'autres sur les fesses mais cachées par son pantalon. Grimaçant, Gabriel attend d'être soigné, sachant que cela fera mal par ici.

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   19.12.14 13:01

edeniel.
Assez inquiet, tu trembles en mettant du produit sur la compresse. Tu dois le soigner. Il est forcé de passer par-là s'il veut aller mieux. Ainsi, tu appuies doucement sur ses plaies après l'avoir regardé ôter ses vêtements. Il semble tellement fatigué … Tellement faible. Tu te mords la lèvre inférieure en l'entendant gémir parfois. Son corps est mal en point. Même s'il reste ici, il gardera ces marques durant toute sa vie. Tu lui demandes ainsi s'il compte repartir un jour et le simple fait qu'il hoche de la tête fait se serrer ton cœur. Non … Il ne peut pas partir. Il se retrouvera toujours dans cet état. Et il finira par crever. Jeune. Très jeune. Trop jeune. Tu déglutis et baisses les yeux, terriblement inquiet. S'il part, Gabriel souffrira jusqu'à-ce que sa vie lui soit ôter. Il est naïf de penser qu'il pourra survivre dehors. Au milieu de tous ces fous. Il n'est pas à l'abri des dangers et il en déjà payer les conséquences. Trop de fois d'ailleurs. Il te fixe et tu te concentres sur ses blessures. Il s'allonge finalement sur le ventre. Tu soupires et lui relèves un peu plus son t-shirt troué. Son dos est encore pire que son torse. Tu te mords la lèvre inférieure et change de compresse. Tu t'appliques à désinfecter les entailles présentes sur son dos. C'est horrible. Comment peut-on faire cela à un jeune aussi adorable ? Tu termines et lui embrasse la joue. « C'est terminé … Voilà ... » Souffles-tu. Tu lui remets son haut en place et lui sourit faiblement. « Tu as encore faim ? Tu veux quelque chose ? Sinon, je te laisse te reposer … Tu dois reprendre des forces ... » Lui dis-tu dans un murmure. Tu te lèves et mets la boîte à pharmacie sur la table basse avant de soupirer, passant une main dans tes cheveux. Tu pars mettre les compresses à la poubelle avant de rejoindre Gabriel à nouveau, voulant veiller sur lui s'il s'endort. Tu préfères qu'il ne parte pas. Il est trop mal pour sortir. Et puis, il fait beaucoup trop froid. Soupirant, tu tires une chaise et t'installes sur cette dernière après avoir mis deux plaides sur ton jeune invité. « Repose-toi ... » Lui souffles-tu en souriant. « Je veille sur toi, promis. » Tu lui ébouriffes les cheveux et le regardes attentivement.
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
- think lovely thoughs -
avatar
I.D. CARD

crédit : alaska
dc : diako & ian babe.
skittles mangés : 75
orientation : quand t'es gamin, tu penses à ça toi ?
I want to hide the truth, I want to shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. Look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside.

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   06.01.15 10:15



It's cold outside



La main tremblante de Zaeden se pose sur son corps, mais Gabriel ne réagit pas, fermant simplement les yeux, bien que parfois quelques gémissements s'échappent de ses lèvres quand les plaies sont trop imporantes. Bien que le produit lui brûle le dos, c'est bien moins que les fois précédentes et puis, il a comprit désormais que c'était pour l'aider à aller mieux, l'aider à mieux vivre. Pourtant, les hommes ne cessaient pas les acharnements sur ses fesses. Mais bon dieu, qu'avaient-elles, ses fesses, pour plaire autant aux hommes ?! Après avoir planter son regard de jade dans les yeux de son sauveur, le blondinet se met sur le ventre et ferme de nouveau les yeux, laissant Eden remonter son tee-shirt usé. Gabriel sait, il comprend que seulement les hommes dehors lui veulent du mal. Pourtant, il ne peut pas vivre dans un si petit espace après avoir passer dix ans dans la rue. Il se sent confiné, oppressé.

Enfin, c'est terminé. Poussant un soupire de soulagement, Gabriel se redresse doucement et lui fait un faible sourire, le regardant. Faim ? Non, pas vraiment. Il a déjà bien manger. Il secoue négativement la tête et ronronne légèrement en se blottissant sous les plaids, souriant un peu plus lorsque le tatoué secoue ses cheveux. Il le regarde, roulé en boule sur le canapé et soupire d'aise, détaillant le visage d'Eden. Il est plutôt beau, et très bienveillant. Il prend soin de lui comme personne ne l'a jamais fais. Enfin, a part Noa Martens, l'autre tatoué qui prenais soin de lui. « M'ci.. » Il se mordille la lèvre et baisse doucement les yeux.

fiche codée par Empty Heart

_________________





the city never sleeps at night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.D. CARD
crédit : jacage pour l'avatar puis tumblr pour les gifs, on va dire.
dc : aucun, pas schyzo pour un sous.
skittles mangés : 90
orientation : je suis un homosexuel affirmé ... même si j'en ai légèrement honte. après tout, je suis le vilain petit cannard de la famille.
Le monde est un grand bal, où chacun est masqué. « Nous ne passons les peuples qu'on nomme barbares ni en courage, ni en humanité, ni en santé, ni en plaisirs ; et, n'étant ainsi ni plus vertueux, ni plus heureux, nous ne laissons pas de nous croire bien plus sages. L'énorme différence que nous remarquons entre les sauvages et nous ne consiste qu'en ce que nous sommes un peu moins ignorants. »

ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   10.01.15 17:58

edeniel.
Tu ne sais vraiment pas comment agir avec lui.Gabriel te semble tellement fragile que le simple fait de lui désinfecter ses blessures pourrait le briser. Tu ne veux pas lui faire de mal et encore moins le faire pleurer. Tu ne sais pas pourquoi. C'est comme ça et c'est tout. Il t'attire. Dans le sens où tu ressens le besoin de prendre soin de lui. C'est incompréhensible et tu n'arrives pas à comprendre pourquoi tu tiens autant à lui alors que tu ne le vois pas très souvent, mais tu t'y ais habitué. Tu termines finalement, puis te redresses doucement. Tu souris en le voyant faire de même, bien que son sourire soit mince. Il secoue la tête lorsque tu lui demandes s'il a faim. Tu soupires et opines, ayant tout de même envie de le forcer à manger. Pourtant, tu ne le feras pas. Tu ne veux pas l'obliger à faire quoi que ce soit. Tu te mords la lèvre inférieure avant d'ébouriffer ses cheveux, les caressant doucement, tendrement. Il te détaille du regard et tu te mordilles la lèvre inférieure, gêné. Tes joues chauffent un peu tandis que tu tournes la tête vers lui au moment même où il te remercie. Tu souris un peu plus franchement et te penches pour lui embrasser le front. « C'est normal Gabriel. Je tiens à toi. Je … Tu as besoin de moi et .. J'serais toujours là pour toi, d'accord ? Tu sais très bien que tu peux me faire confiance, maintenant, pas vrai ? » Tu lui souris, puis te lèves doucement. « Repose-toi, d'accord ? Je vais ranger, moi. Dans deux heures, je ferai à manger, il faudra quand même que tu avales quelque chose … Tu es vraiment mince, tu sais. C'est mauvais pour ton corps. » Lui dis-tu tout en attrapant le produit, le rangeant dans la boîte à pharmacie tandis que tu files ensuite dans la salle de bain pour ranger cette dernière. Tu souffles fort et regardes ton reflet dans le miroir. Tu déglutis et te laves les mains pour enlever le sang qui y est resté, puis tu passes une main dans tes cheveux.
Code by Silver Lungs

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
I.D. CARD
ABILITIES

MessageSujet: Re: open the door, take me into your arms.   

Revenir en haut Aller en bas
 
open the door, take me into your arms.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le NP mal aimé"
» La bière open source
» MAC Look in a Box: Girl Next Door Set
» It's me honey open your legs oops I ment the DOOR |Mike & Mariann |
» Open data et données personnelles : mythes et réalité… mouvante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GAYBACONSTRIPS. :: look into the mirror :: Nostalgie d'un Moment :: Archives des Sujets :: Edeniel & Isako-
Sauter vers: